AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 Enquête sur Raeea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Enquête sur Raeea   Jeu 25 Nov - 22:18

Post n°10
Solème n°2


Arrow Aventure précédente de Solème Arrow

De nombreux jours avaient été nécessaires pour franchir la distance séparant Tunachximal de Raeea. Journées qui bien qu’épuisantes pour Solème se révélèrent enrichissantes et intéressantes, mais uniquement par moments.

Le vieil homme avait profité du voyage pour s’informer sur ses compagnons au nombre de six. Une petite troupe en comparaison de l’ampleur de la tâche qui leur incombait. Cependant, davantage n’aurait fait que nuire à la bonne marche de l’expédition.

Le doyen du groupe s’était principalement rapproché de leur guide. Une jeune femme du nom de Nima. Une Saeganne, fidèle du Dieu Saega.

Elle avait des cheveux mi-longs noirs comme la suie, comme les ténèbres dans lesquelles son Dieu régnait qu’elle dissimulait sous une capuche de la même noirceur. Mais, ce qui marqua le plus le vieil homme, c’était le tissu opaque bandant les yeux de Nima. Et pourtant, lorsqu’il lui posa la question, elle lui répondit qu’elle n’était pas aveugle. Il n’en sut pas davantage à ce sujet. De plus, elle faisait une tête de moins que Solème qui n’était déjà pas pourtant un géant et avait une taille menue laissant penser qu’elle souffrait de malnutrition.

Autre chose marqua l’initiateur de cette aventure. C’était la tristesse que la femme affichait en permanence. Il n’était pas rare de voir des larmes couler le long de sa joue droite. Il la questionna à ce sujet, une seule fois. Elle resta muette comme une tombe.

Les autres personnes ne se montrèrent pas plus loquaces que Nima. Solème se demanda si ce mutisme était lié à lui ou à leur mission. Il leur faisait confiance mais le silence le pesait. C’était ce qui le dérangeait ici, le fait que les gens ne soient pas causant, malgré le fait qu’ils soient chaleureux. Sauf, qu’il ne la sentait pas vraiment la chaleur ces derniers jours.

Enfin, ils arrivèrent à Raeea. Ce qui les accueillit ne fut rien autre que le silence. Le village était vide, abandonné et ce depuis déjà quelques années. Il avait été déserté et par les humains qui y vivaient et par les animaux qui s’y réfugiaient. Tout autour, ils avaient pu voir en approchant de la petite ville les champs non travaillés et envahis par les mauvaises herbes, annonciateurs de l’abandon de Raeea.

La première chose qu’ils firent en arrivant, fut de se diriger vers la place centrale au milieu de laquelle trônait toujours la statue du Dieu souterrain. De là, ils purent tous voir l’ouverture béant sur les ténèbres insondables dans lesquelles ils plongeraient le lendemain.

La nuit n’allant pas tarder à tomber, le groupe se rendit dans une maison proche qu’il investit pour s’y reposer. Les préparatifs continuèrent jusqu’à ce que l’astre solaire les prive de sa lumière. Elle fut remplacée par celle artificielle d’un feu allumé au centre de l’habitation à l’aide du mobilier inutilisé depuis longtemps.

Puis, ce fut le moment de céder au sommeil pour être en forme le lendemain. Ne sachant ce qui les attendait, les deux myosites prirent leur garde tour à tour.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.


Dernière édition par Ahna le Ven 8 Avr - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Ven 1 Avr - 15:20

Post n°14
Solème n°3

La nuit se révéla calme et reposante pour les dormeurs. Pour les myosites, elle fut plus éprouvante. L’absence totale de bruit excepté ceux provenant du groupe en était la cause.

L’aube donna le signal du réveil. Malgré le lever progressif de l’astre solaire, la luminosité restait faible. Cependant, Nima interdit l’usage des torches. Elles auraient leur utilité plus tard. De toute façon, la saeganne n’avait nullement besoin d’une quelconque lumière.

Le soleil était complètement visible lorsque les enquêteurs furent prêts. Le gouffre sans fond ne les poussait pas à la rapidité d’action.

La petite femme donna l’ordre de marche dans un murmure. Elle fut la première à pénétrer dans les ténèbres. Elle se déplaçait sans bruit, autre que celui faible de sa respiration calme et régulière.

Contrastant avec Nima, celui qui la suivait était un colosse tout bâti en muscles impressionnants. Il posa sa grande main, avec délicatesse en dépit de sa force et sa taille, sur la frêle épaule devant lui. Le géant ne voyait pas aussi bien que leur guide dans le noir. Cependant, il se devait d’être en première ligne pour pouvoir protéger le groupe du moindre danger pouvant les menacer. De plus, il savait que les deux myosites s’occupaient de surveiller leurs arrières.

Justement, ceux-ci entrèrent en dernier. Ils restaient en retrait, suffisamment pour que l’éclairage de la torche qu’ils avaient allumé n’atteigne pas la saeganne. Les deux hommes profitèrent de la lumière artificielle chassant les spectres de la peur irrationnelle du noir intense les enveloppant pour observer le lieu dans lequel ils progressaient. Seulement, le passage était si vaste qu’ils n’en virent rien sinon les contours indistincts du large tunnel qu’ils empruntaient.

Devant eux, et hors de leur vue, Solème marchait d’un pas raide, encadré par les deux derniers membres de leur petite compagnie. Le vieil homme n’était qu’à trois-quatre pas de la guide et son gardien, mais il ne pouvait l’apercevoir malgré ses yeux à présent habitués à l’obscurité. Ces compagnons ne se révélèrent pas plus communiquant que lors du voyage à son grand dam.

Après un temps indéterminé, Nima souffla un bref ordre intimant une halte. L’ordre se propagea rapidement de sorte qu’elle resta dans le noir. Elle resta immobile un instant, ouvrant ses sens pour mieux percevoir l’origine du malaise l’ayant poussé à stopper l’avancée. Ce fut trouvé assez rapidement. Il n’y avait plus cet insidieux et faiblard sifflement de l’air circulant dans la galerie. Cela pouvait signifier moult choses. Mais, la sensation d’étouffement s’échappant d’au devant lui fit penser que le passage était bloqué. Elle ne savait pas encore par quoi.

Il était nécessaire de vérifier son impression. Tout détail, même apparemment insignifiant était susceptible de les aider dans leur enquête.

Ils reprirent donc leur marche, mais pour un court instant uniquement. Nima atteignit l’obstacle rapidement. Elle laissa ses mains courir dessus. Il s’agissait d’une surface lisse sur laquelle un motif en relief était gravé. Ce devait être impressionnant car en s’éloignant de dix pas de chaque côté de sa position d’origine, le poli de la roche se ressentait toujours.


« Baesil et Anelle, venez, appela Nima dans un souffle. Garst et Mitel, vous pouvez approcher la torche, rajouta-t-elle d’une voix cassée à peine plus fortement. »

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Mer 27 Avr - 1:12

Post n°17
Solème n°4

La lumière revint progressivement aux voyants, les éblouissant momentanément. Nima, bien qu’artificiellement aveuglée par son bandeau opaque, préféra s’éloigner de la source évitant de s’exposer à la clarté tant redoutée.

La vision enfin revenue donna du baume au cœur aux explorateurs. Et du cœur, ils allaient en avoir besoin pour la suite.

L’éclairage dévoila ce que la saeganne n’avait fait qu’entrapercevoir avec ses doigts. Le motif se révéla être un arbre. Immense à la ramure fournie. On avait même poussé les détails en réalisant les feuilles ainsi que leurs nervures. Le tout était d’une couleur argentée aux reflets se mouvant au rythme de la flamme, comme si le métal du même nom avait servi à la conception du dessin en relief.


« Qu’est-ce ? », murmura Nima.
« Je ne sais encore. », répondit prudemment Baesil d’une voix posée avec une pointe de jubilation mal maitrisée. « Il me faut examiner ce qui s’offre à nous. »

Le Llobriste, car il s’agissait d’un fidèle de Llobris, le Dieu de la Connaissance, observa le mur et son dessin dans le but d’en découvrir tous les secrets.

« Hum… Oui… C’est ça… », marmonna l’intellectuel en tortillant sa barbiche. « Un arbre gigantesque… Les racines jusqu’au centre de la terre, les branches jusqu’aux cieux… Hum, hum… Ah ! Voilà ! Porteur de vie… C’est donc une, non, la représentation de l’Arbre de Vie, Nys. Je croyais que cela n’était qu’une légende, une chimère. Quelle fabuleuse découverte ! », s’exclama le moustachu.
« En quoi cela nous avance-t-il ? », questionna la pragmatique Anelle.
« En tout, ma chère. En tout. Savez-vous ce que cette découverte signifie ? »
« Pas du tout. A part que nous sommes toujours coincés. »

Le llobriste marmotta dans son appendice pileux. Il était déçu par le comportement de ses compagnons devant sa découverte extraordinaire. La déception céda la place à l’étonnement. Comment se faisait-il que personne avant lui n’ait vu ceci ? Car, d’après son rapide examen, l’ouvrage avait déjà plusieurs siècles même si le temps n’avait point eu de prise sur lui.

Devant l’impatience non voilée et le besoin d’en savoir davantage, Baesil se remit au travail. Il devait à regret se ranger à l’avis d’Anelle. Bien que d’une importance capitale pour la connaissance, sa découverte ne leur était malheureusement d’aucune utilité.

Seule la torche prouvait que le temps passait en se consumant. Et, seules trois personnes s’intéressaient à la façade bloquant le passage. Anelle, Baesil et Solème. Nima se tenait à l’écart à l’abri parmi les ténèbres protectrices accompagnée par le colosse. Les myosites tenaient la torche à tour de rôle, unique façon de rendre l’attente moins monotone.

Une exclamation s’éleva se réverbérant en échos infinis contre les parois rocheuses. Cela ne venait du llobriste, mais d’Anelle. La jeune femme avait trouvé quelque chose et tenait à le faire savoir.


« Je sais ce qu’est cette paroi ! Il s’agit d’une porte. Gigantesque, mais une porte quand même. »
« Et comment s’ouvre-t-elle ? », l’interrogea le barbichu.
« Ah, ça, je ne sais pas. Je te laisse le découvrir. C’est toi le cerveau de l’expédition, non ? », lui dit-elle légèrement moqueuse.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Lun 9 Mai - 23:22

Post n°19
Solème n°5

Baesil n’avait rien contre les défis intellectuels, au contraire. Cela stimulait son intelligence et maintenait son intérêt sur des sujets auxquels il n’aurait prêté que peu d’attention. De plus, il prenait ceci pour un jeu. Et, il n’avait que rarement l’occasion de jouer, de se détendre. Là où quelqu’un d’ordinaire n’y aurait vu que de la torture, le llobriste, lui, éprouvait du plaisir.

L’homme repassa, rapidement, dans son esprit les différents moyens permettant à sa connaissance d’ouvrir une porte. Pas de poignée en vue, donc ce n’était point ceci. La faire coulisser ? Non, trop lourd à première vue. Que ce soit vers le haut, le côté, ou même le bas. La pousser ? Toujours trop lourd.

Baesil se remémora un ouvrage traitant d’un sujet similaire. Un groupe coincé devant un passage semblable. La porte devait s’ouvrir en prononçant un certain mot. Seulement, c’était de la magie. Et, la magie n’existe pas, tout le monde le sait. Seulement, le llobriste n’avait pas de meilleure idée.


« J’ai trouvé le moyen d’ouvrir le portail. A un détail près. Il faut prononcer un mot. Le détail est que j’ignore lequel. Je compte donc sur vous pour m’aider. »

La voix claire de l’homme résonnait dans le tunnel, aussi tous l’entendirent.

« Je croyais que tu savais tout, cher ami. » railla Anelle.
« Ce n’est aucunement le cas, je ne suis point Llobris lui-même. » rétorqua-t-il légèrement vexé.

Donc, tous cherchèrent et proposèrent à leur tour. Excepté, Nima, perdue dans les ténèbres mélancoliques de son esprit, et son protecteur. Ainsi que les myosites n’ayant aucunement le goût pour ce genre d’effort non physique. De même qu’Anelle qui trouva mieux à faire. Au final, il n’y avait en fait que Solème et Baesil qui cherchaient. En vain.

L’ardonienne ne pouvait s’empêcher, et ne le désirait nullement, de sourire devant les tentatives infructueuses du moustachu. Le voir tortiller sa moustache sous l’effort et s’arracher la barbiche de dépit l’amusait.

Mais, cela ne l’empêchait pas de chercher de son propre côté un moyen d’ouvrir ce fichu obstacle. Seule la lueur de la torche la dérangeait par sa faiblesse. Son côté pratique la poussa à rechercher la présence d’un loquet devant être dissimulé.

La flamme faiblarde passa au stade de mourante. Seule preuve dans ce lieu du temps s’écoulant. Encore un peu, et elle passerait à celui d’agonisante, puis de disparue. La lumière ne serait donc plus présente pour encore très longtemps. Le temps était donc compté.

Et, malgré les centaines de mots proposés, aucun n’avait d’effet. Sauf celui de se réverbérer contre les parois avant d’aller mourir assourdi. Ainsi que d’accumuler patiemment et sournoisement de l’énervement dans le frêle corps de Baesil. Anelle ne manqua pas de remarquer l’augmentation de la tension du llobriste, mais son attention fut attirée rapidement autre part.


« J’ai trouvé ! » lança-t-elle victorieusement avec une pointe de condescendance qu’elle ne parvint à masquer.
« Quoi donc ? » demanda sèchement Baesil en lui jetant un regard noir.
« La poignée. »

Et, pour prouver ses dires, l’ardonienne avança sa main vers l’unique fruit de l’arbre gravé. Puis, elle appuya dessus.

« Non ! » fit Nima dans un souffle inaudible.

Trop tard. Un déclic se fit entendre.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Mer 1 Juin - 22:28

Post n°22
Solème n°6

Le déclic fut suivi rapidement par un autre. Puis, un autre. Et encore un autre. Une succession de déclics semblait avoir été initiée par Anelle.

Mais, le temps en voulut autrement. Quel que soit le mécanisme contrôlant l’ouverture de la porte, le temps l’avait ravagé. Un craquement survint. Puis, un bruit de chute auquel succéda un tintement métallique.

Comme si cela n’était pas encore terminé, un grincement sinistre et profond se fit entendre. Un raclement lent. La porte s’était entrebâillée.

Un hurlement inhumain à glacer le sang entoura les explorateurs. Dû au vent se faufilant par la mince ouverture, il en profita pour souffler la torche mourante. Ils se retrouvèrent dans les ténèbres.

Nima, nullement dérangée par la disparition soudaine de la lumière, s’approcha de l’ouverture. L’air était puissant, elle devait lutter pour avancer. Heureusement, son protecteur l’aidait la suivant aveuglément. Elle fouilla le passage ouvert de ses mains et en conclut que la porte était trop peu entrouverte pour leur permettre de passer.


« Nurel. » appela-t-elle le colosse. « Essaie d’ouvrir davantage ce portail. »

Il hocha de la tête, tandis que la saeganne s’effaça pour le laisser œuvrer. C’est vrai que le passage était étroit, il n’y avait guère la place que pour y mettre son bras musclé. Le géant banda ses muscles et tenta de faire jouer la porte. En vain, elle ne bougeait d’un pouce.

Heureusement pour lui, il n’était pas uniquement que muscles, il était aussi cerveau. Un levier lui permettrait de décupler ses forces. Il n’y avait que Nima qui pourrait l’aider à en trouver un dans ces ténèbres.

Entretemps, l’ardonienne avait été soufflé par le courant violent d’air, jetée à terre sans ménagement. En entendant son cri, mêlé au fort sifflement du vent, Baesil s'était lancé à sa recherche à tâtons.

Les myosites, eux, essayaient d’avoir à nouveau de la lumière n’aimant aucunement le noir. Ils avaient sorti une nouvelle torche, l’ancienne ne tiendrait pas suffisamment longtemps suite à son utilisation prolongée.

Solème, lui, était seul. Non loin de ses compagnons d’exploration, mais seul. Pour la première fois, sa résolution vacillait. Les ténèbres environnantes s’étaient insidieusement insinuées dans son esprit.

Chacun était trop occupé pour entendre le faible grattement provenant de l’autre côté.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Ven 29 Juil - 0:12

Post n°24
Solème n°7

Le grattement s’approcha sans pour autant augmenter en volume. Cependant, personne ne le remarquait encore. Le grattement se mua progressivement en trottinement léger sur le sol rocailleux.

Dans les ténèbres, la tête d’un gros rat aveugle passa par l’ouverture faite par les aventuriers. Il huma à gauche, puis à droite, faisant frémir ses moustaches sensibles. Il repéra immédiatement la présence des humains. Il couina avant de rebrousser prestement chemin.

C’est ce son étrange qui alerta la saeganne. Elle s’arrêta dans la recherche d’un levier, laissant le colosse s’en occuper seul. La jeune femme se rendit près du portail partiellement entrouvert et tendit l’oreille. Elle entendit ce qu’elle avait auparavant raté. Un brouhaha assourdi par le vent et la roche mêlé de couinements et de trottinements grattant.

Et, avant qu’elle ne puisse réagir, deux choses arrivèrent simultanément. La réapparition aveuglante de la lumière grâce aux deux myosites. Et, l’arrivée soudaine de rongeurs par le passage étroit.

La plus prompt à réagir fut Anelle. Elle poussa un cri de dégoût devant les boules de poils hirsutes. L’ardonienne ne craignait pas ce genre de bestiole ayant l’habitude d’en voir de plus dangereuses et plus impressionnantes lors de ses nombreux périples. Mais, leur aspect était des plus repoussants. Pour la plupart, il leur manquait des poils par touffes et les rares encore présents étaient collés entre eux par une substance rougeâtre formant des plaques sur leur corps rebondi.

Garst dirigea la torche vers les intrus à quatre pattes tandis que Mitel dégaina sa lame. La flamme se refléta dans des dizaines de petits yeux.


« Ah, des rats ! » s’exclama Mitel. « C’est pas la p’tite bête qui va manger la grosse, hein ? » lança-t-il en plaisantant.
« Je n’en serais pas aussi sure que vous, mon cher. » répondit Anelle. « La faim peut les y pousser sans souci. Et, nous serions en peine de les repousser si elles nous submergent sous le nombre. »
« Chut. » souffla Nima. « Ne troublez pas les messagers de Saega. Ses messagers de mort. »
« Que veut-elle dire par là ? » questionna Solème d’un chuchotement après s’être rapproché.
« Cela signifie que leur présence implique celle de cadavres non loin. » expliqua Baesil. « Il doit donc y en avoir de l’autre côté de ce passage. »

Le llobriste se garda bien de rajouter que les messagers pouvaient tout aussi bien apporter la mort avec eux et non seulement prévenir de la présence de défunts. Cela ne servait à rien d’alarmer inutilement ses compagnons avec des éventualités ayant peu de chances de se produire. Et, de toute façon, si cela devait arriver, la prévention n’aurait aucunement servi.

Puis, Nurel, laissé seul à sa recherche d’un quelconque levier, revint les mains pleines. Il avait trouvé son bonheur. Il rapportait d’anciens outils, rouillés pour la plupart. Ces derniers avaient dû servir à creuser à la recherche de minerais ou tout simplement pour agrandir la galerie déjà immense.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Ven 12 Aoû - 22:25

Post n°25
Solème n°8


Equipé de son levier, Nurel aidé des deux myosites banda ses muscles pour enfin parvenir à agrandir leur passage. Au début, rien ne se passa. Mais, à force de persévérance, d’effort et de sueur, l’immense porte s’ouvrit petit à petit. Au final, après dix minutes de travail intense, l’ouverture était assez large pour permettre le passage y compris de Nurel. Seulement, ils ne pourraient passer qu’un par un.

Au début, davantage de rats étaient sortis des ténèbres. Mais, leur nombre avait diminué pour s’éteindre. En tout, une voire deux centaines de rongeurs s’étaient échappés.

Nima pénétra la première dans le monde des ténèbres, ce tunnel d’inconnu. Son gardien la suivit évidemment. Ensuite, les autres passèrent à leur tour, les myosites en dernier.

Ce qui les frappa de suite fut l’odeur, ou plutôt son absence. Alors que la présence de tant de messagers de mort laissait supposer celle de cadavres, aucune puanteur de décomposition ne leur parvint. Et pour cause.

Ce fut la saeganne qui la première les remarqua. Les ossements. Tous alignés les uns à la suite des autres. A perte de vue, ou pour Nima de perception. Chaque mort était allongé, les bras repliés sur le torse. Les os nus, les rats ayant dû se nourrir des chairs sans déranger leur disposition.

La jeune femme s’approcha du premier squelette. Elle s’agenouilla face à lui, à ses pieds. Puis, elle récita une prière inaudible tandis qu’une larme coulait lentement au coin de son œil, le long de sa joue pour tomber finalement. Elle répéta cette cérémonie pour chaque mort. A chaque fois, Nurel la suivait, silencieusement comme une ombre.

Les cinq autres explorateurs furent stupéfiés lorsque la pâle flamme de la torche éclaira l’hécatombe. La lumière ne portait pas assez loin pour qu’ils puissent voir la fin de ce charnier.


« Que s’est-il passé ? Pourquoi ils sont tous ainsi ? Est-ce tout ce qu’il reste des habitants de Raeea ? »

Tels furent les questions que Solème posa d’une voix faible et horrifiée.

« Qu’est ce qui a pu faire cela ? Et pourquoi ? »

Anelle s’approcha du vieil homme et lui posa une main réconfortante sur l’épaule.

« Nous sommes ici pour le découvrir. »
« Oui, et nous les vengerons. » rajouta Mitel tandis que Garst hocha du chef.
« Peut-être y a-t-il des survivants. Certains ont pu atteindre l’autre côté. Espérons-le. » dit Baesil.
« Vous avez raison les amis. » déclara l’ancien. « Tout espoir n’est pas perdu. Il faut continuer à croire en la vie. »
« Je ne suis aucunement un expert en la matière, mais peut-être qu’en étudiant ces malheureux défunts, nous pourrons en apprendre davantage sur ce qui leur est arrivé. »

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Lun 29 Aoû - 22:36

Post n°26
Solème n°9

Baesil commença donc l’étude d’un squelette, le plus proche. Seulement, il ne savait par où débuter. Il s’efforça tout de même de faire de son mieux. Et cela, sous les regards de ses compagnons qui n’osaient bouger.

Cependant, Nima continuait son rituel inlassablement, s’éloignant peu à peu du groupe. Mais, Nurel la veillait prêt à la protéger de ses muscles saillants.

Puis, sans que rien ne prévienne, son teint pâle passa instantanément à blafard et elle se mit à trembler. Nerveusement, sans pouvoir ni s’arrêter ni se contrôler. Malgré l’étreinte protectrice du colosse n’ayant pas encore aperçu la cause de cette soudaine terreur. Des mots tentèrent de franchir ses lèvres, mais seuls des faibles balbutiements en jaillirent. La peur était telle qu’elle ferma ses yeux pourtant bandés. Finalement, un son grave, rauque, faible s’échappa de sa gorge.

Au même instant, une ombre se détacha des autres ombres et s’approcha de la saeganne et du géant. L’éhovéen n’eut l’occasion de faire un geste que la source de l’effroi de la jeune femme posa une main sur l’épaule féminine.

Aussitôt, les tremblements cessèrent. Et les mots arrivèrent.


« Yaelrim ! » hurla-t-elle dans un souffle. « Dovi ! » rajouta-t-elle avec une révérence nostalgique et tristesse. « Agesan ! » termina-t-elle avec peur, reproche et colère.

Nurel qui connaissait la signification de ces titres ne put réprimer un frisson. Il doutait de sa capacité à protéger Nima et le reste du groupe face à cette personne.


« Allons, allons, pas de cérémonie entre nous. » répliqua l’ombre d’une voix enjouée et claire. « Appelez-moi Ya. »

Ya fut le seul à rire de sa plaisanterie. Un rire enfantin, sonore qui se répercuta jusqu’aux explorateurs.

« Quoiqu’il en soit, si nous allions rejoindre vos amis ? » demanda-t-il.

Les deux éclaireurs se tendirent. Il savait qu’ils n’étaient pas seuls. Les autres aussi étaient donc en danger. Mais, que pourraient-ils à eux deux contre lui ? Ils ne faisaient pas le poids. Ils se demandaient comment agir lorsque l’ombre parla à nouveau.


« Ce n’était pas réellement une question. Nous y allons. »

L’étreinte se referma plus fermement sur l’épaule sans pour autant que Nima le ressente. Mais, pourtant, elle était entraînée vers l’avant. En direction du groupe. Nurel n’avait d’autre choix que de suivre. Ce dernier avait beau chercher du regard et du poing l’inconnu, il ne le trouvait pas. Même près des épaules de la jeune femme.

Ce fut donc dépité qu’ils rejoignirent les autres. Et la vacillante lueur de la torche dévoila Ya aux explorateurs.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Mer 14 Sep - 23:51

Post n°28
Solème n°10

La pâle lueur dévoila aux explorateurs un visage juvénile. Ya avait l’apparence d’un garçon d’une dizaine d’années. Devant les airs ébahis et étonnés, il ne put réprimer un fin sourire narquois.

« Bien le bonjour nobles explorateurs. » dit-il moqueur. « Je me présente humblement, Ya, pour vous servir et vous guider dans les couloirs des ombres, une des portes menant aux noirs territoires de Saega. »

Malgré l’apparence inoffensive et les paroles amicales de Ya, Nima ne pouvait s’empêcher de trembler. De terreur. Elle connaissait l’histoire, les histoires même, concernant l’étrange personnage. Et, aucune n’était rassurante. Son protecteur la couvrait de ses bras musclés, mais cela ne suffisait pas à la rassurer.

Ceux ne connaissant pas le terrible passé de l’enfant ne pouvait que s’interroger sur la présence d’un rescapé au milieu de tous ces morts. Un rescapé semblant bien connaître le Dieu ténébreux.


« Dis-moi, Ya, sais-tu qui a fait cela ? » demanda Solème en s’approchant de lui.
« Oui. » répondit-il simplement.

Une vingtaine de secondes passèrent. Silencieuses. Troublées par les grattements des rongeurs dissimulés.


« Tu ne comptes pas nous le dire ? » fit-il étonné par le silence.
« Non. Votre question est trop vague. Elle désigne plusieurs actions, qui bien que liées les autres aux autres ne sont pas nécessairement dues à la même personne, entité, chose. »
« Que peux-tu nous dire alors ? »
« Oh, tout ! Seulement, je n’en ferais rien. Votre rôle est de découvrir ce qu’il est advenu des habitants de Raeea, et vous en avez appris une partie. Mon rôle n’est point de vous aider ni de vous faciliter la tâche. Car, voyez-vous, dans ce monde limité, chacun a une tâche qui lui est assignée et qu’il doit accomplir qu’il le veuille ou non. C’est ce qu’on nomme communément le Destin. Et, une partie du votre est de découvrir la vérité sur la chute de la modeste ville. »

Solème déglutit péniblement. Entendre un enfant traiter d’un sujet aussi sérieux n’était chose habituelle. De plus, il semblait au courant des évènements ayant frappé la ville mais désirait tout garder pour lui. C’était encore plus frustrant qu’effrayant.

« Et, quel est votre destin dans ce cas ? » demanda le vieil homme n’aimant l’idée que sa vie était décidée par avance.
« Le combattre. Aller à l’encontre de mon destin. Mais, en agissant ainsi, je suis pleinement la voie tracée. Paradoxal, non ? »
« Oui. » se contenta de répondre Solème ne pouvant dire autre chose.
« Fort bien. Je vais vous abandonner à présent. J’ai achevé ce pour quoi j’étais venu ici. Je vous ai guidés aussi loin que je me le devais. Cet interlude m’a profondément enchanté. » dit-il en souriant, un sourire qui paraissait faux. « J’espère pour vous ne pas vous revoir de sitôt. Mais, ne sait-on jamais, peut-être que le destin en aura décidé autrement. » rajouta-t-il en riant légèrement.

Et, avant que quiconque ne puisse réagir, il se retrouva près de Nima. Il lui chuchota quelque chose à l’oreille. A mesure que les paroles s’imprégnaient dans l’esprit de la saeganne, son visage pâlissait de plus en plus. A la fin, sans l’aide de Nurel, elle serait tombée.

Ya, sa tâche accomplie, partit. Mais, auparavant, il émit un sifflement faible et aigu. Aussitôt, les rats se dirigèrent vers lui, même ceux qui étaient sortis du tunnel.


« Je parie que la compagnie de mes amis poilus risquerait de vous importuner dans votre quête. J’espère que vous ne m’en voudrez point de ne pas vous les laisser. »

Sur cette ultime touche d’humour de mauvais goût, il disparut.

C’est Baesil, le second, Nurel étant le premier, qui remarqua l’état de Nima
.

« Que t’arrive-t-il ? Tu te sens mal ? »
« Non. » siffla-t-elle d’une voix faible et aiguë. « Non, tout va bien. »
« D’accord, si tu le dis. » fit-il sans conviction.
« Mais, c’était qui ce mioche ? » demanda Mitel.
« Un cauchemar. » répondit Nima. « Un horrible cauchemar. Un être qui a tout renié et qui ne devrait être. »
« Mais, ce n’est qu’un gamin. »
« Ce n’est qu’apparence. Il ne faut s’y fier. »
« Et, que t’a-t-il dit avant de partir ? » rajouta Anelle plus observatrice que les hommes.
« Rien… rien ! » piailla la saeganne effrayée.

La réaction de Nima stupéfia le groupe. La calme, placide et froide jeune femme était horrifiée. Qu’est-ce qui pouvait bien terrifier à ce point celle que les ténèbres apaisaient alors que tout autre serait mal à l’aise ? Seul Nurel le savait, et il garderait le secret. Cela aussi faisait partie de son serment d’éhovéen.


« Que faisons-nous à présent dans ces conditions ? » demanda Solème.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Mer 21 Sep - 15:44

Post n°29
Solème n°11

Nima ne répondit nullement à la question. Pour cause, elle en était incapable. Prostrée qu’elle était, entourée par les bras protecteurs de Nurel. Ce dernier ne faisait rien, excepté la rassurer en la tenant contre son corps musclé et chaud.

« Nous devrions continuer ce que nous avions initié avant l’arrivée de ce Ya. »
« Pour une fois, je suis de son avis. Nous ne devons pas nous laisser décontenancer par cet individu. »
« Bien, vous deux, continuez à… examiner ces morts. Garst et moi allons plus avant. Les rats sont partis. Il ne devrait pas y avoir d’autres dangers. »
« Et moi, que fais-je ? » demanda Solème.
« Vous décidez. Notre reine vous a désigné comme étant notre chef. Soyez digne de sa confiance. »
« D’accord. »

Solème n’apprécia que légèrement de se faire remettre à sa place par quelqu’un n’ayant de la moitié de son âge. Cependant, il devait convenir de la justesse des propos du myosite. Il se rendit compte, même s’il le savait déjà, que l’homme n’était pas uniquement un soldat bête et discipliné.

En y réfléchissant davantage, il eut la certitude que la reine avait veillé personnellement à choisir les êtres les plus aptes à l’aider à comprendre la déchéance de Raeea. Ces compagnons n’étaient pas des membres anonymes ou communs de leur ordre. Chacun devait être important dans son domaine. Et, lui, pauvre tunach d’adoption, avait l’honneur d’être en leur présence.

Mais, alors, qu’avait-il lui pour avoir été choisi et autorisé à participer à cette expédition ? En y pensant, il avait l’impression que bien que la demande vienne de lui, il n’en était pas l’instigateur et que la reine avait déjà tout prévu à l’avance. Donc, pourquoi lui et pas un autre ? Peut-être que cela pourrait l’aider à découvrir ce qu’il devrait faire.

Il avait l’intuition que c’était partiellement dû à ses origines, au fait qu’il soit ilmengard. Seulement, il n’était le seul étranger à parcourir les terres tunachs. Mais, peut être était-il le seul à s’être intéressé de près à la culture barbare. Le seul à avoir adopté le mode de vie tunach. Le seul mêlant deux cultures étrangères l’une de l’autre. En son for intérieur, il se considérait à la fois ilmengard et tunach. De par la naissance et le mariage. Car, il n’avait pas fait qu’épouser la culture tunach, il avait aussi épousé une fille des monts.

Seulement, il sentait que bien s’approchant de la réponse, il lui manquait encore un point important. Il était à portée de main, de pensée. Mais, il lui échappait encore. Peut être qu’arrêter de le chercher lui permettrait de le trouver. Encore un de ces paradoxes de l’esprit.


« J’ai trouvé quelque chose. » fit le llobriste le coupant dans ses pensées.
« Nous. » précisa Anelle.
« Oui, nous, excuse-moi. »
« Tu es tout pardonné. »
« Nous aussi, nous avons découvert quelque chose. » rajouta Mitel qui revenait avec Garst.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ahna
Maître de Jeu
avatar

Titre : Reine

Barbare Barbare


MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   Lun 14 Nov - 15:39

Post n°30
Solème n°12

Tous se regroupèrent pour partager leurs découvertes. Y compris Nima encore en état de choc et son protecteur.

« Ce que nous avons trouvé est étrange, très étrange. Nous n’avons rien trouvé justement. » commença Anelle.
« Exactement, en observant les squelettes, nous n’avons observé rien qui ne puisse expliquer leur mort. » continua Baesil.
« Tout à fait. Ils ne sont pas morts car ils n’ont jamais été vivants. »
« Comment peuvent-ils n’avoir jamais été vivants ? » s’étonna Solème. « C’est impossible ! »
« Il y a plus. » rajouta Mitel. « De notre côté, nous avons poussé l’exploration de ce tunnel. Tout le long, des cadavres gisent sur le côté. De plus, nous avons aperçu une lueur pouvant indiquer l’autre extrémité de ce passage. Seulement, quelque soit la distance parcourue, elle nous restait toujours autant éloignée, inaccessible. Il y a quelque chose de non naturel dans tout ceci. »
« D’accord, mais quoi ? » demanda Solème.
« C’est là que se situe le problème justement. » déclara Anelle.

Le silence revint pendant que tous cherchaient la réponse à cette énigme. Mais, il fut brisé d’une étrange manière. Par une voix inconnue. Profonde, douce et calme.


« Il n’y a qu’une explication à tout ceci. Nous sommes les jouets de nos dieux. Ils se jouent de nous, pauvres marionnettes que nous sommes. Nima en est la preuve tourmentée. »

Numel resserra son étreinte protectrice sur la saeganne et la couva d’un regard désolé, impuissant.

« Chacun notre tour, ils nous plongeront dans les sombres méandres de l’horreur et du désespoir. Moi-même y sombre lentement et inexorablement depuis que ma tâche je n’arrive à remplir complètement. Je sens mon esprit perdant du terrain peu à peu face à l’insanité de cette situation. »

Tous les regards s’étaient tournés vers l’éhovéen. Car, c’est lui qui avait pris la parole. Lui qui était resté muet depuis le début.

Et, un nouvel incident advint. Un vent insidieux se leva et souffla la torche emportant avec elle la lumière rassurante.


« Ils continuent. » fit Numel sentencieux et fataliste.

_______________________
L'amour peut tout donner, mais il peut aussi tout reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enquête sur Raeea   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enquête sur Raeea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: Au Delà des Frontières :: Les Domaines Barbares :: Tunachximal-
Sauter vers: