AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 Héloïse Capelle, Doge d'Alevarnia et des Alevarniens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héloïse Capelle
Souverain étranger
Souverain étranger
avatar

Titre : Doge

Barbare Barbare

Confession : Gémellite alevarnienne


MessageSujet: Héloïse Capelle, Doge d'Alevarnia et des Alevarniens   Mer 2 Fév - 9:27

Une brève définition des mots ou expressions en italique suivis d'un astérisque est donnée dans la section "lexique" en fin de cette fiche. Tous ou presque seront plus largement définis dans la description du domaine, RP.

Nom : Héloïse Capelle

Titre : Doge* d'Alevarnia et des Alevarniens

Domaine : Alevarnie dans les Îles du Chapelet dont la capitale est Alevarnia


Confession : Gémellite alevarnienne*

BG : Elevée au sein du Patriciat* alevarnien, Héloïse a dès sa prime jeunesse montré les capacités qui lui permettraient de devenir Patrice* de son Lignage* : intelligence, habileté au combat, répartie, force morale et charme. C'est donc par intérêt autant que par plaisir que ses parents lui ont donné la meilleure éducation au prix d'un engagement financier certain.

Très jeune même pour Alevarnia qui a tendance à accorder très vite une place à ses éléments les plus brillants, elle est élue Patrice des Capelle à douze ans, place depuis laquelle elle fait fructifier les affaires de sa famille, qui opère principalement dans la banque et dans l'armement de navires. Faisant croître régulièrement la fortune du Lignage, elle se fait également remarquer au sein du Collège majeur* pour sa verve, ses idées novatrices (notamment son action résolue pour la Réconciliation*) et dès ses treize ans sa liaison avec le très controversé Premier Sénateur* Louis Liebaux.

Alors que deux ans plus tard le Doge Claude Loménie tente de rajeunir le personnel politique de la République* qui tend à se couper des forces vives de la Cité, elle est appuyée par lui et par la faction progressiste* du Collège majeur et est portée au Sénat* à la mort d'un Sénateur quelconque. Là non plus elle ne tarde pas à prendre ses marques et ne se laisse pas longtemps impressionner par les marbres curiaux. Elle reprend sa lutte politique tout en surveillant toujours, quoique d'un peu plus loin, les affaires de son Lignage. Ralliant toujours plus de modérés* à son étendard, elle réussit à s'imposer au sein des progressistes comme celle qui fera basculer ces derniers qui sont depuis des années alliés des conservateurs*, si bien qu'elle devient le chef (toujours informel, comme les groupes politiques du Sénat) des progressistes et qu'effectivement elle rallie près de deux tiers des modérés à sa cause. A seize ans elle semble donc promise à devenir le plus jeune Doge de l'histoire de la République, puisque le vieux Doge n'a guère plus de trois ou quatre ans à vivre et que le plus jeune Doge jusqu'ici avait eu vingt-sept ans.

C'est donc sans surprise que le modéré qu'est Loménie nomme Héloïse au Grand Conseil* et au Petit Conseil* du même coup, associant ostensiblement la jeune femme à son exercice du pouvoir, les Politiques* lui interdisant de nommer ou même de suggérer explicitement, même en privé, l'identité du successeur qu'il voudrait avoir.

Lorsqu'il meurt cependant son intention est de notoriété publique, et largement approuvée autant par la population que par le Collège mineur* et une large du Collège majeur, si bien que le Sénat qui de toute façon ne s'y serait pas opposé n'a guère le choix : c'est Héloïse qui est nommée Doge à dix-neuf ans à la suite d'une carrière politique éclair.

Elle est toutefois consciente qu'une large part de ses soutiens comptent sur sa jeunesse et son inexpérience pour la manipuler, ou au moins pouvoir sans peine s'affranchir de son autorité et elle doit très vite s'assurer le soutien populaire et bourgeois, qui n'ayant guère de représentants dans les Conseils, compte souvent sur le Doge pour les représenter au sein des plus hautes institutions : elle organise de grandes fêtes sur les fonds propres de son Lignage, enchaîne les Décrets favorables à la population... Sans toutefois d'abus : le pouvoir est et doit rester essentiellement aristocratique.

Sous la pression du Patriarche* elle cesse sans heurt sa liaison avec le Premier Sénateur aussitôt entrée en fonction, et se cherche plus activement un mari. On murmure qu'elle ne serait pas contre l'idée de ramener un peu du Vieux Sang* en Alevarnie, ce qui serait sans doute le moins qu'on puisse attendre d'un Doge si atypique.

Lexique :
- Collège majeur : réunion des Patrices de tous les Lignages, qui a pour rôle essentiel d'émettre des avis, de servir de juridiction suprême pour les Patriciens et de nommer en son sein quatre-vingts Sénateurs.
- Collège mineur : réunion des cinq-cents Représentants, élus pour moitié par les Bourgeois (les roturiers riches d'Alevarnia) et pour moitié par les Notables (les roturiers riches d'Alevarnie en dehors d'Alevarnia), qui émet elle aussi des avis, sert de juridiction suprême pour les roturiers (en cas de conflit de compétence le Collège majeur tranche après avis du Collège mineur) et de nommer en son sein quarante Sénateurs.
- Conservateurs : tendance politique globalement réservée quant à la Réconciliation et tenante d'une interprétation des Politiques très favorable au Patriciat. Comme l'on peut donc s'y attendre, ils sont pratiquement absents du Collège mineur mais représentent plus du tiers du Collège majeur.
- Doge : chef des Alevarniens, élu à vie par le Sénat. Il préside le Grand et le Petit Conseils, déclare la guerre et la paix et représente Alevarnia et ses marchands à l'étranger.
- Gémellisme alevarnien : branche du Gémellisme ayant cours à Alevarnia. Doctrinalement, il ne présente aucune différence avec le Gémellisme impérial mais il a à sa tête son propre Patriarche nommé par le Doge. Il n'est ni tout à fait reconnu, ni explicitement condamné par le Gémellisme impérial.
- Grand Conseil : ici, "Grand" fait uniquement référence à la taille en termes d'effectifs. Ce Conseil, dont les membres sont nommés par le Doge mais révocables par le Sénat. Présidé par le Doge, il définit les grandes lignes de la politique alevarnienne en matières économique et sociale. C'est une institution essentiellement honorifique.
- Lignage : famille du Patriciat alevarnien, organisée hiérarchiquement et politiquement. C'est entre les mains du Lignage que se trouvent les propriétés de ses membres qui ne possèdent rien en propre. L'appartenance à un Lignage est purement héréditaire, et un couple qui se marie et dont les deux époux sont membres d'un Lignage différent choisissent auquel des deux eux et leurs enfants appartiendront. On ne se marie qu'avec l'accord de son Lignage, et les enfants hors mariage ne peuvent être reconnus comme tels. L'expression "les Lignages" sans plus de précision renvoie au Patriciat.
- Modérés : tendance politique floue, entre les deux autres. Ses membres peinent à se trouver une identité commune : un Sénateur favorable au peuple mais défavorable à la Réconciliation ; aussi bien qu'un autre ayant les opinions inverses seront considérés comme modérés. Ils représentent un tiers du Collège mineur et à peu près autant du Collège majeur. C'est presque toujours grâce à eux, sinon parmi eux, que sont élus les Doges.
- Patriarche : le Patriarche gémellite d'Alevarnie est nommé et révocable par le Doge. Il a sensiblement les mêmes pouvoirs et le même rôle que le Patriarche d'Ilmengard, toutes proportions gardées.
- Patrice : individu à la tête d'un Lignage. En principe élu à vie par son Lignage, il peut être destitué par les trois quarts de son Lignage si ceux-ci sont d'accord sur l'identité du successeur.
- Patriciat : ensemble de l'aristocratie alevarnienne. Issue de membres sans terres de la noblesse ilmenienne ayant obtenu du Roi la souveraineté sur les Îles du Chapelet, ils ont gardé fort en eux le souvenir de leur origine, à la fois ilmenienne et issue d'un conflit avec Ilmenia. Syn. : les Lignages.
- Petit Conseil : petit par la taille, il a en réalité de grands pouvoirs : il est présidé et nommé par le Doge mais ses membres sont révocables par le Sénat et sans lui le Doge ne peut que peu de choses en matière de politique intérieure. C'est en effet lui qui a le pouvoir de décision en matière de police et d'administration, c'est lui qui applique les décisions du Grand Conseil et il peut être considéré comme l'organe le plus puissant de la République, le Doge n'étant que le second.
- Premier Sénateur : Sénateur élu par le Sénat pour le présider et en définir l'ordre du jour.
- Progressistes : tendance politique globalement favorable à la Réconciliation et à une interprétation des Politiques plutôt libérale en matière de droits du peuple (c'est-à-dire dans leur langage politique : les riches roturiers). Dominants au sein du Collège mineur, ils sont traditionnellement plus faibles au sein du Collège majeur.
- Réconciliation (doctrine de la ~) : théorie selon laquelle Alevarnia doit oublier toute rancoeur à l'égard d'Ilmenia (et donc désormais d'Ilmengard), prêchée par les progressistes et les modérés elle reste souvent un vain mot (quoique l'on ne refuse évidemment pas les relations commerciales). Les Patriciens alevarniens s'imaginent à tort que l'élite Ilmengarde est extrêmement souciée par ce qu'ils pensent d'elle.
- République : régime politique et forme de l'Etat d'Alevarnie, centrée autour de la Cité d'Alevarnia elle partage le pouvoir entre sa noblesse (qui a le monopole de la propriété foncière) et ses riches roturiers selon de complexes mécanismes d'élections et de représentations. Elle fonde l'essentiel de sa puissance sur le commerce et sur une flotte militaire impressionnante, même pour l'Empire.
- Sénat : assemblée nommée par les deux Collèges, il contrôle l'action des Conseils et peut en révoquer les membres. De par ce pouvoir de révocation, il a un poids effectif sur les décisions des Conseils et ceux-ci ne se risquent que très rarement à ne pas se conformer à une recommandation sénatoriale. C'est le Sénat également qui nomme le Doge, mais il ne peut le révoquer.
- Vieux Sang : expression tantôt péjorative et tantôt méliorative selon la personne qui l'emploie, elle désigne la noblesse ilmenienne dont est issu le Patriciat alevarnien. Il exerce fascination et répulsion sur ces Lignages qui sont partagés entre la fierté d'être issus de la plus grande noblesse du monde connu et l'humiliation de n'avoir su s'y faire une place.
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane
Autorité Suprême
avatar


MessageSujet: Re: Héloïse Capelle, Doge d'Alevarnia et des Alevarniens   Mer 2 Fév - 14:47

Fiche validée !

C'est impressionnant de finesse, de méticulosité et d'érudition. Je suis impatiente de voir les rapports de la République avec l'Empire et les autres nations.
Revenir en haut Aller en bas
 
Héloïse Capelle, Doge d'Alevarnia et des Alevarniens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: Les Personnages :: Les Personnages :: Les Barbares-
Sauter vers: