AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Âmiaz Folhardeur
Duc d'Uzas
Duc d'Uzas
avatar

Titre Impérial : Plénipotentiaire Impérial Extraordinaire

Age : 22 ans

Schismatique Schismatique

Confession : Réformateur

Caractéristiques : Éclatant de jeunesse, bouillant d'impétuosité.
L'audace est sa foi ; et plutôt la gloire que la vie.


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mar 10 Avr - 19:22

Post n°29


Il est des moments où il faut taire les cris de son cœur. Dans les affaires de l'état, et de la justice, la raison doit être la principale conseillère. Voir son Premier Conseiller, qui fut son mentor par certains égards, en si mauvaise posture, mortifie Âmiaz. Mais il est duc, et, au nom de son peuple, au nom de ses terres, et au nom de ses ancêtres, il doit prendre de graves décisions. Le chemin le plus difficile, dit-on, n'est pas forcément le meilleur ; mais la facilité est assurément la pire des impasses.

Il serait plus simple, tellement plus simple, de se contenter de cette remontrance, et de laisser à Justebailli son pouvoir. Préserver son amitié et sa compétence au service du Duché. Mais alors, qu'en penserait Katerina et Hassal ? Ils ont croupi deux semaines durant dans les cachots sombres de Castel-d'Uzas, mais cela devrait être oublié ? Ne pas punir son vieil ami équivaudrait à faire un soufflet plein de mépris et d'arrogance à l'endroit de son ami du désert et de sa ménestrel. Cela reviendrait à les considérer de moindre valeur que Justebailli. Le jeune Duc ne peut s'y résoudre.


- Je suis désolé Wilmard, et il est sincère, vous comprenez sans doute mieux que moi la raison pour laquelle je dois me passer de vos services. La sanction est prononcée d'une voix douce, mais ferme. Sur le même ton, il poursuit : Mais il ne sera pas dit que je suis sans cœur. J'ai bien conscience de votre fidélité, et des années que vous avez passé au service d'Uzas. Je comprend aussi que votre intention n'était pas mauvaise.

Il reprend son souffle, mais ne quitte pas des yeux le Premier Conseiller. Celui-ci lui a enseigné les rouages de la politique depuis son plus jeune âge. Et même si Âmiaz n'a pas été un élève brillant dans ce domaine, Justebailli a toujours été un professeur patient et pédagogue. Quelle ironie que de se servir de ses propres leçons à son encontre ! Car c'est la décision qu'il aurait prise également, Folhardeur en était convaincu. Sacrifier une amitié pour préserver l'équilibre diplomatique avec le désert, remplacer une vieille branche par deux jeunes bourgeons en devenir, faire montre d'une justice équanime tout en affermissant sa position de Suzerain d'Uzas.

- Aussi, c'est pourquoi je ne vous destitue que de votre titre de Premier Conseiller. Vos terres et votre titre restent intacts, fit-il d'un ton égal. Je vous épargne également l'humiliation des excuses publiques. Je présenterai personnellement mes excuses à mes invités, car ils sont sous mon toit et dès lors, ma responsabilité.

Une fois que le conseiller a quitté la pièce, le jeune duc se décrispe et se laisse aller contre son mur de coussins, qui amollit le sommier du lit. Puis il se tourne vers Isia, et demande :

- Tu penses que j'ai été trop dur ? Ne crains-tu pas que je ne devienne un despote aussi tyrannique que peut l'être - et que Perséphon l'emporte - l'usurpatrice Irina ?


Dernière édition par Âmiaz Folhardeur le Mer 25 Avr - 19:13, édité 1 fois (Raison : Recomptage des Posts)
Revenir en haut Aller en bas
Geoffroy
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : 21 ans

Neutre Neutre

Guerrier : Milicien
Profession : Mercenaire

Confession : Secrète


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mer 11 Avr - 12:03

Post N°6

Roderick – L’homme est rêveur mon fils, ne l’oubli jamais car c’est de ses rêves qu’il tire sa réelle force, l’espoir, cet espoir qui fait vivre tout homme quel qu’il soit. Détruit cet espoir et tu détruiras l’homme. Contrôle cet espoir et tu contrôleras l’homme…

Lentement l’homme vieillissant prit une grande inspiration qui eu grand peine à ne pas se terminer en un soupir tandis que son fils se laissait de nouveau déconcentré par l’entraînement des soldats dans la cour extérieur. Comme il aurait aimé en faire un aristocrate talentueux, lui permettant ainsi d’échapper aux multiples épreuves qu’il avait lui-même dus traverser pour atteindre ce poste prestigieux qu’était celui d’Inquisiteur. Pourtant, il savait qu’il serait impossible d’y arriver, son fils partageant la même fougue qu’il avait eu plus jeune, cette fougue qui n’entend que l’appel du sang des batailles, le sang des guerriers coulant dans ses veines.

Roderick- Concentre toi jeune insolent !

Le coup fusa à une vitesse hallucinante pour un vieillard et le bâton de bois qui avait servit de gourdin atteignit le jeune garçon un peu en haut de la tempe, propulsant ce dernier sur les dalles de marbres des quartiers familiale qui, pour le moment, servaient de salle de cour. L’Inquisiteur se rapprocha lentement de son fils qui tentait avec grande difficulté de se remettre sur ses pieds, tentant en vain de retenir les larmes qui glissaient lentement sur ses joues, teintant son regard de minuscules perles cristallines. Puis, alors que ce dernier semblait en vois de réussir à se relever, le pied de l’Inquisiteur vint fracasser ses côtes, l’étalant de nouveau sur les dalles de marbres, puis, avant que ce dernier ne perdent conscience, l’homme lança quelques dernières insultes en rapport avec la tête en l’air de son fils.
Roderick- Un jour tu comprendras…

-------------------------------------------------------------------

Lentement le regard de Geoffroy monta vers les cieux, admirant les paysages étoilés qui formaient la toile nocturne et, plongeant malgré lui au sein de souvenirs douloureux. Il lui était de plus en plus difficile de voir son père autrement qu’un homme méchant et avare mais, pourtant, les pointes de sagesses qu’il avait tenté de lui inculquer était bien réel et allait, bientôt, mener sa vie à lui aussi. Comment pouvait-on être si vil tout en étant emplis de sagesse ?

???- Ah seigneur Geoffroy, vous êtes homme difficile à trouver, je vous ais chercher partout. Notre seigneur Amiaz c’est réveillé il y a quelques heures et vous a sitôt fait mander, mais j’ai eu quelques problèmes à vous trouvez donc je vous conseillerais de vous y rendre immédiatement… et… si vous sauriez mettre ce léger retard sur votre faute… Je vous en serais très reconnaissant…

C’est avec lassitude que Geoffroy renvoya l’incompétent serviteur, comment pouvait-on être idiot au point de croire qu’un homme s’apprêtant à porter serment à son suzerain oserait mentir à ce dernier afin de protéger un simple serviteur ? Pourtant l’idée resta longtemps dans ses pensées tandis qu’il se dirigeait tranquillement en direction des quartiers de son seigneur. Mais malgré la possible pitié qui aurait pus lui faire taire ce détail à son suzerain, le fait qu’il n’est été que dans la cour du château lui dissuada de prendre sur lui ce retard éhonté. Son pas était léger malgré la lourdeur des souvenirs qui l’accablait un peu plus tôt, voyant en cette convocation miracle un moyen de faire enfin taire ses souvenirs paternels qui le hantait depuis qu’il ne parcourait plus les routes, il y a de cela déjà plusieurs semaines. C’est ainsi avec non pas de l’inquiétude mais bel et bien avec l’envie de l’aventure, cette envie qu’il avait retenu pendant ces deux longues semaines, attendant avec impatience le réveil miracle de son suzerain ou encore, le départ d’Isia pour ces contrées lointaines désertiques.

Lentement, le jeune mercenaire poussa la porte des quartiers d’Amiaz, ouvrant cette dernière sur une scène sortant quelque peu de l’ordinaire, le seigneur s’entretenant avec un aristocrate a la mine déconfite et seconder par sa fille, Isia, qui semblait, non sans raison, complètement perdu dans cette discussion. Puis, d’un geste de la main, le seigneur renvoya celui que Geoffroy identifia comme étant son premier conseiller et se tourna enfin vers le jeune mercenaire qui attendait toujours à quelques pas de la porte.

Geoffroy- Mon seigneur, vous m’avez fait mander ?
Revenir en haut Aller en bas
Isia
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : 12-13 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Inconnue

Confession : Réformateur

Caractéristiques :
Fillette effacée qui se tient dans l'ombre de son bienfaiteur, elle affiche constamment un air doux et docile auquel s'ajoute bien souvent un sourire.



MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Jeu 12 Avr - 13:09

POST N°9


Wilmard Juste bailli a soudain l’impression que le sol s’effondre sous ses pieds. Destitué ? Lui ? Après toutes ces années de bons et loyaux services ? Le conseiller a beau savoir que son jeune maître a raison, il n’en est pas moins secoué, agité de nombreux sentiments, en colère et blessé dans son orgueil il note malgré tout avec une pointe de fierté que le duc applique l’enseignement qu’il lui a lui-même inculqué. Mais c’est une consolation bien mince qui laisse un goût amer. Au moins peut-il garder ses terres et pourra-t-il partir sans avoir a subir les regards accusateurs des victimes de son erreur.
Le désormais ex premier conseiller incline la tête en signe de soumission et tente de ne rien laisser paraître de toute la peine que lui inflige la décision du duc. Il ne dit rien et se retire en silence, l’ordre était donné, Justebailli n’avait plus qu’à partir en retraite sur ses terres où il finirait ses jours sans aucun doute.
En sortant, il croise le seigneur Minster qu’il salue vaguement avant de disparaître.

Isia se sentait de plus en plus mal, elle n’aurait pas voulut être témoin d’une telle scène, cela la gênait car elle pensait que cela ne la regardait pas. Mal à l’aise, elle regardait le bout de ses chaussures pour ne pas avoir à regarder le premier conseiller destitué de sa fonction. Mais quand il s’en alla et qu’Isia entendit Âmiaz s’adresser à elle d‘une voix bien plus calme, curieusement tout cela disparut. À présent qu’ils étaient seuls, la jeune fille laissa de côté tout ce que la bienséance dictait et se leva pour venir se glisser dans le bras de son père adoptif en prenant grand soin de ne pas le brusquer.


Si, tu as été dur, mais le seigneur Justebailli ne peux s’en prendre qu’à lui-même, il n’a pas voulu écouter ce que nous lui disions. Au moins lui ne se retrouve pas dans la rue, il a encore un domaine et une demeure.

On oublie pas d’où l’on vient, Isia elle avait connu la misère et savait ce que cela faisait de ne pas avoir de toit sous lequel dormir. Âmiaz et son père l’en avaient sortie des années auparavant mais ces souvenirs restaient gravés dans la mémoire de la fillette et pour toujours leur serait reconnaissante de ce qu’avaient fait les deux hommes.

Mais toi tu n’es pas un tyran, tu ne pourra pas le devenir, c’est impossible. déclara-t-elle avec un sourire radieux et une lueur d’adoration dans les yeux.

La voix de Geoffroy la fit sursauter, elle ne l’avait ni vu ni entendu arriver. Elle descendit précipitamment du lit et exécuta une petite courbette pour saluer le seigneur Minster.
Revenir en haut Aller en bas
Âmiaz Folhardeur
Duc d'Uzas
Duc d'Uzas
avatar

Titre Impérial : Plénipotentiaire Impérial Extraordinaire

Age : 22 ans

Schismatique Schismatique

Confession : Réformateur

Caractéristiques : Éclatant de jeunesse, bouillant d'impétuosité.
L'audace est sa foi ; et plutôt la gloire que la vie.


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Jeu 12 Avr - 16:49

Post n°30


Âmiaz écoute attentivement l'avis de sa fille adoptive. De par sa position et de par son origine, elle n'est pas formatée ni soumise au rituel complexe et tortueux de la bienséance. Tous les autres courtisans, toutes les autres courtisanes, aussi proches amis soient-ils, ne seront jamais aussi sincères et francs que ne l'est Isia. Car ils ont été élevés ainsi, et on ne peut réellement les blâmer. Aussi, il place l'opinion de sa fille en très haute estime. Il a l'intuition que son regard particulier sur ses actes ou sur la vie en général est celui de la majorité du peuple.

C'est pourquoi il acquiesce, puis ressent un réel soulagement quand elle ne trouve pas sa conduite tyrannique. À 22 ans, on a beau être téméraire à la chasse et hardi en lice, on n'en reste pas moins hésitant en politique et en diplomatie. Surtout Âmiaz, qui a toujours préféré les combats physiques aux intrigues mentales.

Il répond franchement au sourire d'Isia, et tente d'ignorer la douleur qui sourd, certes de moins en moins intensément, à son flanc. Il entend alors une voix familière et son sourire ne quitte pas ses lèvres lorsqu'il se retourne vers celui qui a parlé.


- Ah ! Seigneur Minster, Geoffroy, mon ami ! commence-t-il avec familiarité, alors que l'intéressé entre dans la pièce à son invitation. Oui je vous ai fait mander. Étant donné les circonstances, l'adoubement n'a pas pu réellement avoir lieu. Je souhaitais vous annoncer que demain soir, la cérémonie se déroulerait comme elle aurait due, dit-il au moment même où l'idée lui traverse l'esprit. Il n'est pas sûr d'être suffisamment reposé d'ici à demain, mais tant pis, il fera avec.

Avec un soupçon de culpabilité, il ne peut s'empêcher de se réjouir que Hassal soit resté au château. Même si le traitement que l'Émir keustatin a reçu compromet peut-être d'éventuels échanges diplomatiques, il reste une chance que le voyage jusqu'au désert se poursuive.


- Deux de mes amis étant injustement emprisonnés, reprend-il avec aplomb, et après s'être repositionné sur ses coussins, j'aimerais que vous alliez personnellement leur annoncer la nouvelle, puis que vous ordonniez aux gardes de les libérer. Ils récupéreront leurs chambres de l'aile Ouest.

Un silence se fait tandis qu'il reprend son souffle et pose sa main sur son bandage. Il espère que Hassal - au moins - percevra, non la faveur, mais la distinction que le jeune Duc lui accorde, ainsi qu'à la ménestrel. Confier à un Seigneur le rôle de messager, donne généralement une valeur supérieure au message qu'il apporte, et surtout à ses destinataires.

- Passez-leur mes plus sincères amitiés, et indiquez-leur que je les rencontrerai demain à la cérémonie. Il me faut me reposer d'ici là. Il se redresse encore un peu, et constate avec joie que sa douleur s'estompe peu à peu alors que l'avenir se dessine et que la perspective d'un voyage prochain se fait de plus en plus palpable.

- Allez donc Geoffroy, mon ami !, fait-il avec un pâle entrain, qu'il aurait voulu non feint. Il espère n'avoir pas été trop expéditif, mais il commence à fatiguer. Quand la souffrance était plus intense, elle le tenait éveillé par la crispation de ses nerfs et de ses muscles. Mais, à mesure qu'elle s'en va, la fatigue la remplace, aussi insidieusement qu'un serpent glisse entre les hautes herbes vers sa proie.

Quand Geoffroy s'en est allé, il se tourne vers sa jeune fille. Il tente de continuer à paraître en forme, car il ne veut pas qu'elle s'inquiète. Il reprend, comme si de rien n'était :


- Isia, tu as à l'instant dit "Il n'a pas voulu entendre ce que nous disions". Qui est ce nous ? Qui d'autre défendait avec toi mes amis du désert ? Quand elle a répondu, il réfléchit un moment dans un court silence, puis, après avoir acquiescé pensivement, il continue : Es-tu prête pour demain ? Un festin sera préparé, et il y aura des festivités, à la fois pour fêter mon réveil, et l'adoubement du Seigneur Minster. As-tu une robe ? Si tu as besoin de quelque chose, dis-le moi, et j'y accéderai probablement, fait-il avec un sourire.

Il se sent fatigué, et il sait qu'il devrait se reposer, mais il ne peut résister à la tentation de passer un peu de temps avec sa fille.


Dernière édition par Âmiaz Folhardeur le Mer 25 Avr - 19:13, édité 1 fois (Raison : Recomptage des Posts)
Revenir en haut Aller en bas
Isia
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : 12-13 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Inconnue

Confession : Réformateur

Caractéristiques :
Fillette effacée qui se tient dans l'ombre de son bienfaiteur, elle affiche constamment un air doux et docile auquel s'ajoute bien souvent un sourire.



MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Ven 20 Avr - 8:25

POST N°10


Isia assista à l’entretien en demeurant en retrait et silencieuse. Elle fut heureuse d’entendre que les deux étrangers allaient bientôt sortir de prison et que le seigneur Minster serait bientôt officiellement nommé chevalier.

Quand Geoffroy fut sorti, Isia regagna le chevet d’Âmiaz.


Oui j’ai dis nous, parce que Geo… le seigneur Minster disait également que ce n’était pas eux les coupables. Il a été le seul à voir ton agresseur, il l‘a poursuivit dans les couloirs juste après qu‘il t‘ai attaqué, mais il n‘a pas réussi à l‘arrêter.

Isia observa son père pendant qu’il songeait à ce qu’elle venait de lui dire. Ses paroles n’avaient plus grande valeur pour le sort du premier conseiller, se disait-elle, mais Âmiaz pourrait peut-être mettre de meilleurs moyens en œuvre pour retrouver celui qui avait fait ça, et ça ne pouvait être que bénéfique pour Geoffroy, que la fillette appréciait déjà.

Le changement de ton et de sujet la ravie et elle répondit joyeusement en retrouvant le sourire.


Oh oui, maintenant que tu es réveillé, je suis prête ! Ma robe attend depuis un mois que je la porte, et j’ai hâte de la mettre, tu vas voir comme elle est belle !

Enthousiaste à l’idée de faire la fête, Isia exécuta une pirouette qui fit virevolter sa robe autour d’elle. La fillette se doutait bien qu’Âmiaz avait besoin de repos mais, égoïstement, elle ne pouvait se résoudre à partir, cela faisait bien trop longtemps qu’elle n’avait pas pu passer un peu de temps avec lui. De toute façon, le duc saurait sans aucun doute lui dire qu’elle le dérangeait.

Dis Âmiaz, fit-elle avec une moue taquine car elle savait demander une faveur qui représentait une corvée pour le jeune duc Tu me feras danser, s’il te plait ? adoucissant le tout d’un sourire angélique de petit diablotin.

Isia n’avait pas demandé cela uniquement pour embêter son père, elle souhaitait également chasser les sombres pensées qui peuplaient peut-être encore son esprit avant qu’il ne décide qu’il avait plus besoin de repos que de sa compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
Âmiaz Folhardeur
Duc d'Uzas
Duc d'Uzas
avatar

Titre Impérial : Plénipotentiaire Impérial Extraordinaire

Age : 22 ans

Schismatique Schismatique

Confession : Réformateur

Caractéristiques : Éclatant de jeunesse, bouillant d'impétuosité.
L'audace est sa foi ; et plutôt la gloire que la vie.


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mer 25 Avr - 19:11

Post n°31


Venant de tout autre personne, la voix enjouée et l'excitation palpable qui émane d'Isia auraient lassé Âmiaz. Mais au contraire, ses stridulations joyeuses et ses gestes enthousiastes sont comme un baume vivifiant qui réveillent l'esprit et allègent le cœur du jeune Duc. Alors que l'attitude festive de la jeune fille chasse les derniers évènements de son esprit, il sourit. Et son sourire est comme le soleil qui reparaît, après que le vent chaud et turbulent du désert a soufflé les lourds nuages qui aiment à s'agglutiner aux pieds des Monts d'Ocre. L'espace d'un bref instant, les cernes semblent disparaître, et les crevasses que la fatigue a creusé sur son front se déplacent, et se transforment en pattes d'oies rieuses, en fossette espiègles et en généreuses rides du sourire. Pour la première fois de la journée, Âmiaz semble faire son âge.

-Bien sûr que je te ferai danser, qui d'autre ? commence-t-il d'un ton tout aussi amusé que celui de sa fille. Puis, reprenant sur un ton faussement suspicieux, qui embaume la taquinerie, À moins que tu n'aies un prétendant et que tu ne m'en aies pas parlé...

Sans laisser à Isia le temps de répondre, il se dégage de ses draps, et tente d'effacer la douleur de son esprit. Il se lève avec une assurance presque convaincante, et prend sa jeune fille par les bras, avant d'esquisser quelques pas de danse, toute en fredonnant une valse archi-princière. Il laisse son esprit vagabonder dans un vide bienfaisant, et apprécie la conversation simple qu'il a ensuite avec sa jeune fille, au sujet de ses professeurs, des serviteurs, et de la vie quotidienne d'un château. D'ailleurs, songe-t-il, il faudra qu'il ait une conversation avec la gouvernante, madame Darbyl.

Les minutes s'écoulent, mais l'esprit ne peut longtemps tricher avec le corps, et la fatigue revient, irrésistible et inéluctable. Le jeune et vigoureux duc se sent soudain extrêmement las, et il s'effondre presque dans les bras d'Isia. Il est incapable de regagner son lit de lui-même.


Dernière édition par Âmiaz Folhardeur le Mer 25 Avr - 19:13, édité 1 fois (Raison : Recomptage des Posts)
Revenir en haut Aller en bas
Isia
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : 12-13 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Inconnue

Confession : Réformateur

Caractéristiques :
Fillette effacée qui se tient dans l'ombre de son bienfaiteur, elle affiche constamment un air doux et docile auquel s'ajoute bien souvent un sourire.



MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Lun 7 Mai - 7:57

POST N°11


Isia fut prise par surprise, Âmiaz était déjà auprès d’elle sans qu’elle n’ai pu lui dire de rester coucher. La fillette avait beau être égoïste, elle ne voulait pas que son père ne se fatigue à l’excès pour supporter sa présence. Mais comme il la faisait tournoyer avec le sourire aux lèvres, elle se dit que ça devait aller mieux qu’il n’y paraissait, alors elle le laissa faire.

Un prétendant, moi ? dit-elle en rougissant n’importe quoi, la fièvre t’as donné de drôles d’idées !

La fillette parla beaucoup, plus qu’elle n’aurait pensé le faire, les paroles sortaient toutes seules, révélant des choses qu’Isia aurait voulut garder secrète, Âmiaz n’avait pas besoin de savoir que les servantes étaient parfois rétives face à elle, qu’elles ne savaient pas comment se tenir, et que dame Darbyl était parfois un peu trop sévère, ou des bêtises qu’elle avait faites avec un garçon d’écurie. En revanche, elle ne fit pas de mystère de l’amitié qui la liait à Roselila, une jeune fille avec qui elle s’entendait très bien car elles étaient pareilles toutes les deux. Elle babilla sur les leçons, elle avait fait des progrès notables en équitation, ce qui n’était pas une mince affaire. Elle n’était pas tombée une seule fois cette semaine.
Prise dans le tourbillon de ses paroles, Isia ne s’aperçut pas de la faiblesse grandissante de son père, ce ne fut que lorsque son poids commença à peser sur elle qu’elle comprit qu’elle l’avait épuisé. Inquiète et assailli par le regret, elle fit de son mieux pour ne pas tomber, cette fois-ci elle le soutiendrait ! Réunissant toutes ses maigres forces, elle maintint le duc plus ou moins debout et appela, un garde entra aussitôt pour l’aider à le recoucher, puis Isia, après avoir déposé un baiser sur la joue d’Âmiaz, s’éclipsa pour le laisser se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Âmiaz Folhardeur
Duc d'Uzas
Duc d'Uzas
avatar

Titre Impérial : Plénipotentiaire Impérial Extraordinaire

Age : 22 ans

Schismatique Schismatique

Confession : Réformateur

Caractéristiques : Éclatant de jeunesse, bouillant d'impétuosité.
L'audace est sa foi ; et plutôt la gloire que la vie.


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mer 9 Mai - 17:40


Alors que son compétent et retors conseiller aux affaires économiques quitte la chambre, Âmiaz se demande s'il a bien fait de lui confier de telles négociations. Sera-t-il assez subtil pour ne pas froisser l'orgueil sensible d'un noble qui paraît plus guerrier que diplomate ? Mais il chasse très vite cette pensée de son esprit ; désormais, ce n'est plus son soucis. Thaddéas seul sera en charge de cette affaire, et le jeune duc ne s'y immiscera point. Il a bien assez à faire actuellement.

Les heures qui suivent, le jeune duc les occupe principalement à lire des manuscrits sur le Grand Désert d'Ouest, l'Océan de Sable et plus exactement sur la "culture" keustatine. Au milieu de l'après-midi, quand les odeurs du festin parfument les couloirs, et que l'agitation et le bruit des préparatifs animent le château, Âmiaz commence à se préparer. Avec l'aide de servantes, il se parfume, se coiffe et se vêtit d'habits élégants et sobres, qui affichent crânement les couleurs et l'emblème au lion du duché.

Puis, pour la première fois depuis de nombreux jours, il franchit la porte de ses appartements. Il adresse des sourires sincères aux domestiques, aux gardes et aux pages qu'il croise. Les seigneurs et notables sont sans doute déjà réunis dans la Grande Salle, où la cérémonie s'apprête à avoir lieu, puis le banquet. Le jeune Duc, coiffé de sa couronne ducale, et son épée d'apparat à la hanche, presse le pas. Il a hâte de rencontrer ses deux hôtes, et éprouve de l'appréhension en même temps. Les dégâts commis sont-ils vraiment irréparables ?

Après que les gardes l'ont annoncé, le jeune Duc pénètre dans la Grande Salle. Subitement, il espère que ses servantes ont été efficace avec le maquillage, et qu'elles ont réussi à lui donner une apparence de vigueur et de vitalité. Il se doit de faire impression à ses vassaux et sujets. Autour de lui, la salle a été rapidement décorée pour l'occasion. De lourde tentures aux couleurs du duché rehaussent les couleurs austères des statues néanmoins joliment taillées. Des tapis aux motifs complexes, à la mode des Hautes-Terres, couvrent le sol et remplacent les habituels joncs quotidiens. Posés sur les murs, des tréteaux, des planches et des bancs attendent la fin de l'adoubement, et annoncent le banquet qui le suivra. On peut entendre derrière les portes le bourdonnement des serviteurs qui amassent couverts et plats, pour que la table soit montée aussitôt que le duc l'ordonnera.

Enfin, Âmiaz arrive à son trône. Il gravit les trois marches qui surélèvent le siège, puis s'y assied. Il s'adresse alors à la quinzaine de vassaux présent dans la salle. En effet, du fait de la spontanéité de la cérémonie - la décision a été prise la veille, sur un coup de tête du duc -, celle-ci est plutôt intime.


-Mes Dames, Mes Sieurs, Vassaux et Sujets, bonsoir. Nous sommes ici réunis pour fêter l'élévation au rang de Seigneur du Fief d'Équillon, Geoffroy Minster. Il marque une courte pause. Que l'intéressé s'avance, et vienne prononcer ses vœux formels et sincères de fidélité à son Seigneur, qu'il s'agenouille en reconnaissance de l'autorité du Duc d'Uzas, Vassal direct de l'Archiprince d'Ilmengard, qu'il reçoive la collée de son Seigneur comme il accepte de recevoir terres, et pouvoirs en celles-ci.

Quand Geoffroy s'est agenouillé, le jeune duc d'Uzas se lève, puis lui tend sa main où se trouve l'anneau sigillaire, frappé du sceau au lion des Folhardeur. Après le baiser, il dégage l'épée de son fourreau et, du plat de la lame, l'appose sur les épaules du Seigneur Minster, en prononçant ces mots :

- Par ce geste partage mon pouvoir sur les terres que je t'octroie,, dit-il quand son épée touche la première épaule, par ce geste, mets ton épée et ta vie à mon service. finit-il sur la deuxième épaule.

En lui-même, Âmiaz espère que ces mots ne vont pas trop effrayer son seigneur qu'il sait indépendant et fier de sa liberté. Car ce ne sont que des mots, et Âmiaz sait ce qu'il fait en passant un accord avec un ancien mercenaire, tout loyal et honorable qu'il soit.

Enfin après que Geoffroy a prononcé son serment de fidélité, un scribe s'avance et remet au Seigneur d'Équillon le titre de propriété, à la cire encore chaude et qu'Âmiaz vient tout juste de marquer de son sceau ; suit, soigneusement plié, l'étendard des couleurs du Fief. Un page remet alors à Geoffroy un heaume, des éperons finement ouvragés, une épée ainsi qu'un bouclier, une cape et une tunique aux couleurs d'Uzas.

Puis, quand Minster d'Équillon se recule, Âmiaz, d'un signe de la tête, ordonne aux servants de mettre les tables et d'amener les plats et victuailles. La véritable fête commence. Les tables sont vites montées et les invités s'assoient aussitôt que Folhardeur a fait de même.

La table est assez large pour trois personnes, et selon le plan prévu par le jeune duc, il sera flanqué de Katerina et de Hassal, si ceux-ci ont honoré son invitation. Puis, sur les premières places dans la longueur de la table, viennent le Seigneur Minster et Isia, l'un assis en face de l'autre. Enfin, les autres places sont partagées par ordre d'importance entre les nobles et notables présents.
Revenir en haut Aller en bas
Katerina
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : Environ 20 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Ménestrel

Confession : Secrète


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mer 9 Mai - 18:52

POST N°16



Katerina était assise au centre de la pièce, cette sorte de cachot, les jambes repliées. Le Prince marchait autour d’elle en un cercle sans fin. Elle avait, pendant un certain temps, essayé de le suivre du regard, mais elle s’était lassé de cet exercice et avait maintenant fermé les yeux pour mieux se concentrer. Ce matin-ci, la Colombe n’était pas venue, et Katerina en avait été déboussolée, sa routine s’écroulant. Aussi essayait-elle de percevoir son chant à travers les bruits ambiants, mais le son des pas du Chevalier Des Sables l’en empêchait. Il avançait d’un rythme régulier, et le ménestrel se surpris rapidement à taper de son index sur son genou. De ses autres doigts de la main, elle improvisait et ajoutait au rythme déjà présent. Elle le faisait doucement, de peur que son compagnon en soit dérangé.

Soudain, une porte s’ouvrit. Cette même porte s’ouvrait quelques fois par jour, et bien que Katerina ne puisse la voir, un portail de bois bloquant la vue, elle aimait bien entendre des sons de l’extérieur. Elle écoutait les courtes discutions, s’imaginait dans sa tête les différents protagonistes, écoutait le son apaisant de leur pas sur le sol dur. Derrière elle, le Prince avait cessé de marcher. Elle reconnut au dehors une première voix, celle habituelle qui était présente quotidiennement. La seconde lui semblait plus étrangère. Après un certain temps, le portail devant elle sembla s’animer. Les muscles de Katerina se crispèrent, elle ouvrit les yeux, son regard fixé sur le sol devant elle, et attendit. Un homme était entré, et il parla un court instant avec celui du Désert. Katerina n’écoutait pas. L’événement était inusuel, elle ne savait pas ce qui allait se passer, et elle avait peur. Et puis le Prince partit. L’homme qui venait d’entrer se pencha à sa hauteur. Il était le propriétaire le voix qu’elle connaissait bien, et cela la rassura un peu. Il s’adressa à elle d’une voix douce.

-Mademoiselle, le Seigneur Folhardeur vous attend. Venez, relevez-vous.

Il tendit sa main en un signe bienfaiteur. Elle y déposa la sienne, et, dans un geste qui lui rappela sa mère, il l’aida à se relever. Elle daigna alors regarder son visage. Dans ses yeux, elle y lut une peine, un embarras, de la gêne. Elle suivit ensuite le Chevalier des Sables et un autre guerrier le long d’un escalier. Au sommet, sans un mot vers elle, le Prince partit de son chemin, alors qu’une jeune femme interpella Katerina. Tremblante, un peu apeurée de la suite des événements, elle se laissa emporter. Ses craintes se dissipèrent rapidement au son mielleux de la voix de cette femme, et elle la laissa faire. Bien vite, elle se retrouva habillée d’une nouvelle robe, laissant la sienne, sale, derrière elle. Celle-ci arborait des couleurs flamboyantes, mais le tissu était pourtant le même au toucher. Elle portait un voile rouge sur ses cheveux. Lorsqu’on le lui avait présenté, elle avait insisté d’un petit gémissement. Lorsque sa tête était découverte, Katerina se sentait frêle, vulnérable. Ce voile qui lui couvrait l’arrière de la tête, la nuque et les épaules la rassurait.

On la mena jusqu’à une porte massive, laquelle fit ouverte à son passage. À l’intérieur se trouvait un grand nombre de personnes. Elle y reconnut la jeune Isia, l’Ange-Chevalier, le guerrier qui était venu la chercher plus tôt, ainsi que le Prince du Désert. La vue de l’Ange lui apporta un léger sourire, sourire qui disparut lorsqu’elle s’aperçut que des regards se tournaient vers elle. Elle ne savait pas ce qu’elle devait faire, aussi, comme à son habitude, elle ne fit rien, et ne bougea pas.
Revenir en haut Aller en bas
Isia
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : 12-13 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Inconnue

Confession : Réformateur

Caractéristiques :
Fillette effacée qui se tient dans l'ombre de son bienfaiteur, elle affiche constamment un air doux et docile auquel s'ajoute bien souvent un sourire.



MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Sam 19 Mai - 12:21

POST N°12

Isia est intimidée. Il y a beaucoup de monde autour d’elle, tous adultes, et la fillette préfère se tenir à l’écart, discrète, en espérant faire bonne figure. En tout cas, elle a meilleure allure qu’Âmiaz. Son père aurait pu être magnifique dans cet habit et il fait manifestement tout ce qu’il peut pour paraître digne et faire honneur à son rang, mais il est terriblement pâle. Pour Isia qui l’a vu la veille, il semble avoir reprit des couleurs, mais pour n’importe qui il semble maladif. La fillette espère de tout son cœur qu’Âmiaz tiendra bon.
Pendant la cérémonie, Isia regarde autant Âmiaz que Geoffroy. Ils sont beaux tous les deux dans leurs costumes de cérémonie et elle est fière d’être là pour y assister. Lorsque le duc accorde son nouveau statut au héros du jour, Isia sourit. Elle aime beaucoup Geoffroy, pour sa gentillesse autant que pour ses actes. Depuis que Roselilas lui a rapporté les rumeurs qui courent sur son compte, Isia l’aime encore plus et l’admire, si la moitié seulement de ce qu’on dit est vrai alors le nouveau chevalier est un homme vraiment courageux et de valeur qui mérite son rang. Non pas qu’Isia puisse douter qu’Âmiaz n’ait pas eu raison de l’élever à ce rang.

Quand vient le banquet, Isia est ravie de constater qu’elle est placé face au nouveau chevalier en plus d’être non loin d’Âmiaz, elle peut ainsi observer les deux hommes. Elle ne parle cependant pas plus qu’elle ne s’était fait remarquer pendant la cérémonie. Entourée d’homme, Isia se sent vraiment minuscule et se contente de sourire.
Le regard d’Isia est attiré vers la porte, comme nombre de ceux qui l’entourent, elle a remarqué l’entrée de la ménestrel. Folle de joie de la voir enfin libre, Isia le regarde avec l’espoir qu’elle allait venir s’asseoir à côté d’elle. La fillette a envie d’entendre sa voix mélodieuse mais elle a aussi peur que la place ne soit prise par l’étranger du désert. L’homme lui a fait peur, sa façon de se jeter sur elle dès qu’il l’a vu a effrayé la fillette et la suite des évènements ne lui a pas permis d’apaiser sa crainte première de l’étrange étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Âmiaz Folhardeur
Duc d'Uzas
Duc d'Uzas
avatar

Titre Impérial : Plénipotentiaire Impérial Extraordinaire

Age : 22 ans

Schismatique Schismatique

Confession : Réformateur

Caractéristiques : Éclatant de jeunesse, bouillant d'impétuosité.
L'audace est sa foi ; et plutôt la gloire que la vie.


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mer 23 Mai - 16:50

Post n°33

Les premiers plats viennent tout juste d'être posés sur la table, quand la porte s'ouvre. Dans certaines cours, un chancelier ou un héraut annonce les nouveaux venus, mais Folhardeur trouve cela trop formel. En la présence seule de ses vassaux, il ne se sent pas obligé de répondre au protocole que la présence de l'archiprince exigerait. Aussi, pour beaucoup, Katerina, sa ménestrelle, est une inconnue. Ils la connaissent de nom, par la rumeur qui a vite fait le tour du château. Mais sans plus.

Aussitôt qu'il l'aperçoit, le Duc se lève. Il sourit, et ne peut s'empêcher d'ouvrir ses bras et de hausser légèrement ses épaules, dans un geste typique de bienvenue, particulièrement familier dans les hautes terres.


- Ma très chère ménestrelle, quel plaisir de vous voir en si grande forme ! Il s'arrête un moment, le temps que le brouhaha se taise complètement. Je tenais à annoncer solennellement que toute accusation ou suspicion qui aurait pu exister à votre encontre, concernant l'attentat, m'est une offense, que je perçois comme personnelle. À Uzas, nous ne traitons pas l'étranger avec hostilité, mais avec hospitalité. Veuillez recevoir mes excuses les plus sincères pour le traitement infâme que vous avez subi. Des mesures ont été prises pour que cela ne se reproduise plus. Après cet instant un peu trop chargé de gravité, au goût du jeune Folhardeur, celui-ci se déride un peu, et laisse son sourire enfin s'épanouir sur son visage. Maintenant, très chère, ne restez-donc pas plantée là. Venez prendre place à mes côtés. l'invite-t-il, désignant la chaise entre lui-même et Isia, à sa gauche.

Puis, d'un signe de la main et de quelques mots, il indique les conversations et le banquet peuvent reprendre, afin que tous ne suivent pas du regard la venue de la ménestrelle jusqu'à son siège.
Revenir en haut Aller en bas
Katerina
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : Environ 20 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Ménestrel

Confession : Secrète


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mer 23 Mai - 21:12

POST N°17


Le regard de Katerina se déposa doucement sur les yeux de l’Ange lorsqu’il l’accueillit. Mais la suite de ses mots la choqua, et son regard se perdit. L’attentat? Elle ne savait rien de tout cela. À s’y essayer, elle se rappelait bien avoir entendue le mot meurtrière à son égard, mais elle n’y avait pas porté attention. Le traitement infâme… Katerina comprenait, quoique confuse. Un attentat s’était produit, et l’on croyait meurtrière. Et ce monde, ce cachot où elle avait vécu pendant un temps… C’était cela, le Traitement Infâme. Et puis alors, conformément à son rôle, son Ange l’avait défendue et sauvée. Lorsqu’elle arriva à cette conclusion, elle releva la tête pour croiser son regard, les yeux légèrement brillant. Souriant, il l’invita à s’asseoir près de lui. Elle vint le joindre d’un pas hésitant, chancelant.

Le siège sur lequel elle avait pris place lui semblait étrange, mais elle aimait bien la sensation qu’il lui procurait. Il remontait dans son dos et se prolongeait sur les côtés, à la hauteur de ses coudes; il devenait ainsi plus confortable et plus apaisant, réconfortant, que de s’asseoir sur un sol.
Elle n’osait pas croiser le regard de tous les hommes présents autour de la table. Elle regarda plutôt les personnes qui lui étaient familière. Sur sa gauche directe ne se trouvait personne, et Katerina s’était toujours sentie plus vulnérable de se côté. Ainsi donc elle se tourna légèrement, de façon à ne pas attirer l’attention sur elle, comme lorsqu’elle observe un animal. La jeune Isia, sur sa gauche mais vers l’avant, lui jetait de nombreux regard, et la ménestrel avait le sentiment qu’elle était sur le point de lui adresser la parole. Sur sa droite, l’Ange semblait absorbé par l’esprit de groupe qui s’était créé autour de la surface. Le Prince aussi, mais il semblait toujours un peu plus sombre qu’avant le Traitement. Depuis, il est devenu beaucoup plus refermé, moins bavard.

Regardant autour d’elle, pour essayer de comprendre la bonne marche à suivre, Katerina se risqua donc à prendre un morceau de nourriture dans le plat devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Isia
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : 12-13 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Inconnue

Confession : Réformateur

Caractéristiques :
Fillette effacée qui se tient dans l'ombre de son bienfaiteur, elle affiche constamment un air doux et docile auquel s'ajoute bien souvent un sourire.



MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mar 29 Mai - 8:27

POST N°13

Le vœu d’Isia fut exaucé, pour son plus grand bonheur, mais la ménestrel semblait ne semblait pas être à son aise, Isia percevait chez elle un sorte de crainte qui n’était pas sans lui rappeler celle qu’elle avait elle-même ressenti à son arrivé au château. La fillette voulut aider Katerina à dépasser sa gêne et oublier le traitement injuste qui lui avait été infligé.
Isia chercha rapidement quelque chose à dire, une banalité.


De quel instrument jouez-vous ? Est-ce que vous avez une ballade préférée ?

Difficile de faire plus banal, avec un tel sujet, nul doute que la ménestrel se sentirait un peu mieux, car après tout, il s’agissait de son domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Katerina
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : Environ 20 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Ménestrel

Confession : Secrète


MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   Mar 5 Juin - 0:40

POST N°18


Une seule bouchée de prise, plongée dans ses pensées, Katerina fut surprise d’entendre la voix de la jeune fille devant elle. Elle parlait rapidement, d’une petite voix. Sans même laisser lui laisser le temps de répondre à sa première question, elle en posait une autre.

-Un instrument? Ma mère…. Je ne connais pas le nom.

La ménestrel avait été surprise de la question. Sa mère possédait un instrument, une sorte de cadre d’où étaient tendues des cordes. Katerina avait eu l’occasion d’y jouer des mélodies, les cordes créant un son cristallin et beau. Elle n’avait jamais su le nom de cet instrument. Et bien sûr, elle ne le possédait pas.

Elle baissa les yeux de gêne par sa réponse maladroite, puis se mit à penser à une ballade favorite. Alors, tout doucement, elle se mit à murmurer l’air, sa voix semblable à un souffle. Elle chanta les mêmes paroles qu’elle avait entendu sa mère prononcer tant de fois, souvent d’un air nostalgique. Elle garda les yeux baissés tout le long, et ne les remonta qu’à la fin, après une pause.

Dans le jardin des paradis
Alors que se lève le soleil
Cachée au milieu de merveilles
On peut voir, à ce que l'on dit
De toutes la plus belle des fleurs

Frémissant légèrement sous
Le vent doux soufflant dans les champs
Entourée de plants bourgeonnant
Sa beauté est à rendre fou
De toutes la plus belle des fleurs

Toute délicate et frêle
Elle est teinte d'une couleur
Qui nous inspire le bonheur
Il n'est aucun doutes, c'est elle
De toutes la plus belle fleur

Douce Rose, la reine tu es
Et si splendide tu attires
L'amour à nous faire ressentir
Car, douce Rose Bleue, tu es
De toutes la plus belle fleur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas   

Revenir en haut Aller en bas
 
[QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: Les Provinces :: Les Hautes-Terres :: Uzas-
Sauter vers: