AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 L'inquisiteur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Geoffroy
Célèbre
Célèbre
avatar

Age : 21 ans

Neutre Neutre

Guerrier : Milicien
Profession : Mercenaire

Confession : Secrète


MessageSujet: L'inquisiteur...   Dim 26 Juin - 1:33

An 70...


Dans les confins d'une taverne...

L'ambiance était morose ce soir là dans la taverne, habituellement l'air respirait l'excès mais ce soir les hommes semblaient vouloir boire moins et tous les regards étaient fixés vers un homme, simple silhouette au fond de la salle. Personne n'avait encore vu son visage mais une barbe hirsute, tachetée de gris était visible sous sa capuche. Il était arrivé quelques heures plus tôt, le tonnerre grondant derrière lui avait fait fuir quelques malheureux ayant probablement déjà trop but. Son épée n'avait cependant pas autant attiré les regards que ce a quoi il se serait attendu et ce fut plutôt son apparence générale qui captiva l'assemblée.

Content de son effet, l'homme alla s'asseoir au fond de la salle, comme il était agréable d'oublier de temps à autres ses devoirs envers son suzerain et vivre une vie d'homme libre, ne serait-ce que l'espace d'une nuit. L'espace d'un moment le visage d'un adolescent flotta dans son esprit déjà quelques peu embrumé par l'alcool. Comme il était heureux que son fils est déjà embrassé cet avenir si magnifique qu'était celui d'homme libre. Il regrettait simplement que ce choix les est séparé. Mais pourtant, il ne pouvait plus être associé a un mercenaire, qu'aurait dit son suzerain s'il aurait apprit que le fils de son plus fidèle servant était devenu l'un de ses mercenaires qu'il craignait tant ?

Sa main attrapa le goulot d'une outre nouvellement déposée sur sa table et sous le regard antipathique de l'assemblée, en calla le contenu. Ha comme il aurait tout donné pour pouvoir suivre son fils dans la vie de liberté qu'il avait choisit, le vieil homme qu'il était n'en avait que faire de toutes les manigances de la cour et de tous ses protocoles stupides qu'on lui imposait. Pourtant, il ne pouvait pas renier son serment, il avait les mains liées de par sa fidélité, pourquoi avait-il porté ce serment au duc d'Uzas ? Pourquoi n'avait-il pas eu le même courage que son fils, pourquoi n'avait-il pas refusé de succéder à son père en tant que vassal d'Uzas ?

Les questions se bousculaient a une vitesse folle dans l'esprit embrouillé de l'homme et commençait à lui faire tourner de l'œil, mais tandis qu'il se levait avec une certaine difficulté, une dague vint ce planter dans le bois de sa table. Les vapeurs qui embaumaient son esprit s'évaporèrent en quelques instants et son corps ne fit qu'obéir a un entraînement longuement pratiqué. Sa main droite chercha le manche de son épée tandis que son autre main retirait la courtepointe qui aurait tôt fait de le gêner dans ses mouvements.

Avec une lenteur calculée, le vieux guerrier retira son épée de son fourreau tandis que les regards passaient de haine au respect, puis voyant que l'homme n'était plus d'humeur à jouer, a la terreur pure et simple. Tous avaient reconnu l'armoirie qui ornait son pourpoint, tous avaient reconnu l'inquisiteur. Cet homme que tous craignait, celui qui, de par la pointe de son épée, avait occis tout les hommes qui s'étaient opposé a son pouvoir. Oui tous l'avait reconnu et maintenant, tous semblait vouloir fuir mais la silhouette de l'homme encadrait maintenant la totalité du cadre, bloquant toute fuite.

Pourtant, un homme ce leva doucement de la chaise sur laquelle il était assis avant d'attraper le poignard qui s'était quelques instants plus tôt planté dans la table de bois. Une cruelle cicatrice barrait son visage tandis qu'un sourire malsain le rendait plus hideux qu'il ne l'était en réalité. D'un mouvement vif ce dernier projeta le poignard en direction de l'homme qui ne put que rouler sur le côté pour l'éviter, libérant de par ce fait la porte par laquelle la vingtaine d'homme présent dans la taverne se précipitèrent, tous voulaient fuir l'inquisiteur.

L'homme aurait bien voulu se satisfaire de la terreur que sa simple vue avait provoquée mais la vue de son agresseur qui se tenait au centre de l'auberge, sabre a la main, l'en dissuada. Lentement il déplia ses genoux afin de se redresser. Une grimace parcouru ses traits tandis que ses genoux craquaient, l'arthrite avait commencée à ronger ses articulations.

Les tables au centre de la taverne avait été rejeté sur les côtés de tel sorte que maintenant un rond avait été dégagé. Les cartes étaient en place et maintenant les deux hommes se tenaient l'un en face de l'autre, se jaugeant du regard. Le sabre de l'homme effectua quelques moulinets tandis qu'un sourire triomphant apparaissait sur ses lèvres. L'inquisiteur que tout le monde craignait n'était en fait qu'un vieillard et il regrettait presque que cela soit si facile, il aurait aimé que la réputation, ainsi que la magnifique prime qui allait avec, soient réellement méritées. Pourtant maintenant il ce demandait réellement pourquoi l'on avait posé une telle somme sur la tête d'un vieillard rongé par l'arthrite. Cent mille couronnes, de quoi passé de l'existence d'un simple paysan a celle d'un roi. Pourtant, un frisson d'appréhension parcouru l'échine du mercenaire.

Peut-être était-ce dû a la garde de l'homme mais subitement, le combat sembla moins gagné d'avance. Mais qu'importait, il gagnerait, il avait toujours gagné. Sa lame fendit l'air tel un serpent mais fut subitement stoppée par un surprenant revers puis, avant que l'homme n'ais pus esquisser un mouvement de défense, une première plaie naquit sur sa cuisse droite.

Le mercenaire recula quelques instants, jamais il n'avait été prit de vitesse auparavant, pourtant un vieillard venait de remettre en doute la totalité de son savoir faire. Non ! Il ne pouvait laisser cela ce faire, sa lame fendit l'air de nouveau et une nouvelle cicatrice zébra sa cuisse. Ce fut avec plus de prudence qu'un autre échange fut engagé et pour une fois, le mercenaire semblait avoir le dessus et ce dernier ne put s'empêcher de sourire de satisfaction lorsque son adversaire esquissa un pas en arrière. Pourtant, l'expérience aurait dû lui souffler que cela était une simple feinte, le vieillard ne soufflait qu'à peine et il n'avait fait que dévier la lame de son adversaire, l'inquisiteur s'amusait avec sa proie, tel un chat avec une souris.

Lentement il abaissa sa garde, laissant une fente en apparence accidentelle dans cette dernière et comme il l'espérait, son adversaire s'y engouffra sans réfléchir. Son corps s'esquiva tandis que la pointe de l'homme s'enfonçait dans le vide et sa main burinée par les années de combat attrapa le poignet du mercenaire avant de le tordre violement, il avait gagné, l'épée de son adversaire jonchait maintenant le sol.

D'un coup de pied il repoussa son ennemi qui ne put s'empêcher de tomber à la renverse. Une lueur de terreur traversa son regard tandis que la pointe de son adversaire ce posait sur sa gorge. Il était vaincu, lui le triple champion du tournoi des maîtres avaient été vaincu par un vieillard.

Roderick- Je suis Roderick d'Uzas, connus sous le nom de l'Inquisiteur de par ma volonté à occire ceux qui s'oppose aux règles de sa majesté Aribal. Clame ton identité ou meurt dans l'anonymat...


À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
 
L'inquisiteur...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: La Capitale Grise :: La Ville :: La Taverne-
Sauter vers: