AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 Une entrée inaccoutumée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azmodan
Inconnu
Inconnu
avatar

Age : Je ne vis que pour mourir.

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Fossoyeur

Confession : Inconnue

Caractéristiques : Vous ne me connaîtrez que si vous me suivez pas par pas.
Et dans ce cas là je peux vous dire en toute confiance que vous êtes damné.



MessageSujet: Une entrée inaccoutumée.   Sam 2 Juil - 11:45

Post N°1


Sous le regard méfiant du garde, je répliquai calmement que j'avais oublié qui j'étais depuis longtemps.

-J'espère que vous plaisantez car ça ne va pas se passer comme ça ! Je vais vous le redire plus lentement, au cas où vous ne l'auriez pas compris. Quel est votre nom de famille et votre prénom ?

Le ciel montrait ses plus beaux atouts, son châle sombre et mystérieux parés d'étoiles composé d'admirables constellations gagnait l'atmosphère, elles apparaissaient une à une, dominant
progressivement le ciel. La Reine, Lune, avait visiblement fait déployer ses soldats. L'air était doux et pur, sans avoir vérifié d'un coup d'oeil bref ma main décharnée, j'aurais volontiers cru qu'elle me rajeunissait. Peut être pas corporellement mais sans doute spirituellement.

Devant ce qu'on appelle la Majestueuse Capitale Blanche, je craignais qu'on me refuse le droit d'y entrer. Ce serait abject, m'éloigner d'elle pour seule cause que je fais partie des personnes facilement sujettes aux stéreotypes, je ne suis point voleur, point criminel, point hérétique, je fais partie de ceux que le sort a été cruel. Et par ma mauvaise destinée, j'ai droit à tout pour récupérer ce qui m'appartient, oui...ce qui m'appartient de plein droit.

-Je vous l'ai pourtant dit, n'avez vous pas l’ouïe comme la plupart des êtres vivants ?

Je dévisageai le garde, il était exaspéré, je sentais qu'il n'en pouvait plus. Déjà que, dès la première approche, il me parut irrité. Peut être n'avait-il pas reçu sa paie mensuelle que ce genre d'individu en rafolle tant ou c'était bien son temperament habituel. Il appela donc untel, surement son collegue, un instant plus tard, un autre garde descendait de la loge d'une tour. Ils parlaient de moi, homme étrange, fou, amnésique, louche, drôle de façon de s'exprimer, accoutrement bizarre, hérétique... Je me demandais s'ils se comportaient tout le temps de cette façon ou que, moi, suis-je l'objet de vives conversations.

J'en avais assez, déjà qu'en cours de route, je me suis fait agressé par un soldat muni d'une torche, en pleine nuit en plus ! Heureusement que j'eu esquivé le coup d'épée visé à la tête, autrement j'aurais eu accès à la ville plus rapidement, dans une crevasse. Je ne comprend pas comment j'ai pu lui pardonner, on aurait dû me payer le préjudice subit, de sa poche même ! Cependant je ne pouvais rien lui reprocher compte tenu de sa bonne intention, même s'il allait voulu me tuer. Dire qu'ils sont chargés de faire régner l'ordre dans la Cité Blanche ne pourrait jamais rentrer dans ma tête.
Ces gardes défendent les citoyens d'une grande cité et même pas fichu de me différencier d'un malfrat...

-Puis-je apprendre la raison de ces controverses ? demandai-je froidement.

-Et bien, c'est que... , *il zieuta son collegue*, faut qu'on parle affaires car...euh...

Son confrère poursuivit : Pour votre cas, il faudra une petite contribution de votre part. Bon, vingt deniers feront l'affaire ? J'ai une famille à nourrir ainsi que mon collegue, juste une petite cotisation car..voilà !

Je leurs lançai un regard méprisant et, tout en gardant mon calme :

-Je comprend ce que vous voulez m'insinuer, je suis une aubaine pour vous. Entendu, je vous offrerai les deniers que si vous me permettrez de m'enregistrer sur la liste des nouveaux venus sous un faux nom. Autre chose, vous ne me poserez pas d'autres questions supplémentaires car ces questions m'importunent, vous n'avez rien à savoir sur moi, je suis venu en paix et je ne porte aucune arme, regardez ! Et je leur montrait la ceinture à ma taille où il n'y s'y trouvait visiblement aucune arme.

-Tant qu'à faire, la loi, on en a rien à foutre, hein ?, déclara son confrère.

-Bien dit, on ne nous a pas payé depuis 37 jours. Ouais, je note les jours sur le mur du dortoir, ajouta-t-il en voyant son confrère l'admirer avec de gros yeux. J'sais pas mais j'ai pas l'intention de laisser mourir de faim ma famille, et déjà que j'peux même plus en avoir chez l'aubergiste...

-Ah parce qu'il te donne quoi l'aubergiste ? demanda-t-il.

-Bah tu veux qu'ça soit quoi ? des carottes ? Ben, de la bibine ! Rétorqua-t-il tout en ayant l'air le plus naturel possible. Cependant, je remarquai qu'il venait de dire un mot en plus.

-Non mais ce n'est pas ce que je voulais dire, tu viens de me dire à l'instant que ta famille crève de faim et après tu me dis que tu peux plus en avoir chez l'aubergiste... Après un moment de silence... Tu veux dire que, non c'est pas possible ! Tu lui donnes le nom des nouveaux pour quelques deniers ! Quelle honte..

Son collègue, esseyant de se rattraper :

-C'est pas ça ! j'voulais dire qu'il me donnait quelques bières pour les nourrir ! Rien de plus !

-Arrête, tu m'agaces, je veux plus te voir, je vais demander qu'on me transfère à un autre poste. Corrompu jusqu'à la moelle, tu ne sais pas qu'es-ce qui peut arriver aux gens riches avec tes conneries !

-C'est bon, commence pas à gueuler ! Et puis le tavernier est sympas, y'a quoi à craindre, tu m'étonnes toi...

-Pauvre inconscient.. et toi t'es censé représenter l'Empire, où est ton intégrité ? où sont passés tes valeurs ? As-tu oublié le code de l'Empire ! J'en peux plus..

-C'est quoi encore ce charabia, je m'en moque de ces trucs, faut que je survive coûte que coûte et c'est pas un bout de papier qui va m'faire périr ! En plus, c'est marrant, c'est toi qui a eu l'idée de rançonner cet homme, t'es plus le même ! hein ? C'est pas de l'hypocrisie ça ? T'es pas mieux que moi, t'es même pire, tu veux même pas assumer.. Espèce de tartufe !

J'avais beaucoup entendu, ces deux hommes allaient en finir aux mains. A présent, ils ne s'occupaient plus de moi, je n'existais plus pour eux. Profitant de leur querelle, je les persuadai de me laisser entrer. Ce fut très facile, ils s'échangèrent des regards enflammés puis m'ouvrirent le portail. J'entendais derrière moi leurs aboiements, tandis que je pénétrais dans la Capitale Blanche, ses portes se fermant au fur et à mesure que je progressais.


Azmodan, L'Inconnu Parfait.


Dernière édition par Azmodan le Dim 3 Juil - 16:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azmodan
Inconnu
Inconnu
avatar

Age : Je ne vis que pour mourir.

Neutre Neutre

Plébéien : Journalier
Profession : Fossoyeur

Confession : Inconnue

Caractéristiques : Vous ne me connaîtrez que si vous me suivez pas par pas.
Et dans ce cas là je peux vous dire en toute confiance que vous êtes damné.



MessageSujet: Re: Une entrée inaccoutumée.   Dim 3 Juil - 10:34

Post N°2


Azmodan n'avait déjà fait que quelques pas qu'il vit une place sur laquelle tronait un gibet, seul, au milieu d'habitations rustiques. Il eût un léger frisson parcourant tout son corps. Il balaya de son regard tout les environs et constata qu'il n'y avait personne.

Qui de sensé aurait eu l'audace de rester à cet heure tardive de la nuit, surtout avec les bandits, les voleurs et toutes sortes de malfaiteurs qui, en ce moment idéal, sortaient de leurs trous de rats pour commettre leurs horribles desseins. Azmodan s'asseya sur une marche en bois de la plate-forme du gibet pour se reposer.

Sa mère enlevée, son père qui l'avait vendu à des bandits, capturé par des gardes, confié à un garde sans coeur, une cave sombre, Fenrir, son enfance, les injures, les coups, la faim, l'évasion, l'errance. Ses souvenirs revenaient en boucle, cela l'irritait profondement, il ne pouvait les effacer de sa mémoire, ils revenaient à la charge à chaque fois qu'il dormait ou se reposait. Azmodan poussa un grognement.

Sans logis, sans travail, il n'avait que 30 deniers et ils finiraient bien par s'épuiser si la chance ne tournerait pas en sa faveur, dès le matin. Il essaya de dormir en enfouissant sa tête entre ses jambes, car il devait reprendre ses forces pour surmonter l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
 
Une entrée inaccoutumée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: La Capitale Blanche :: La Cité :: Le Cimetière-
Sauter vers: