AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 Le Général Forka, l'un des quatre rapprochés du Tyran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayon'Thul
Souverain étranger
Souverain étranger
avatar

Age : 29 ans

Titre : Tyran (Essence de Zul'Kiraj)

Barbare Barbare

Confession : Culte du chaos

Caractéristiques : D'une cruauté sans pareille, il prend plaisir en voyant les autres souffrir devant lui. Adepte du combat à la claymore et souffrant d'une maladie psychologique : la psychopathie. Malgré cette maladie, il fait un excellent manipulateur, toujours à l’affût d'une occasion pour faire agir un "pion" contre un autre "pion" ou asséner des coups mortels.


MessageSujet: Le Général Forka, l'un des quatre rapprochés du Tyran    Jeu 7 Juil - 12:32

Le Général Forka, l'exécuteur principal.



Forka était le bourreau d'Aden'Kun, il n'avait eu l'occasion d'utiliser sa hache que rarement et, étant un guerrier hors pair, il se sentait outragé en son orgueil de fier combattant. Le pire c'est que le chef ne le sortait que pour tuer quelques hors la loi, ce qui le mettait dans une rage folle et manquait de lui lancer sa hache en pleine tête.

Le jour vint où une révolte éclata, Vundal sortit de sa caserne accompagné d'une horde de guerriers, il les exhorta à combattre en leur rappelant que la dignité fait l'homme et que notre chef faisait partie d'une lignée indigne, que cette lignée avait longtemps prospéré dans la paix et était couarde de nature, il ajouta qu'il craignait la guerre, en effet une guerre allait nous montrer sa vraie face, tremblante, hésitante et inexpérimentée. Ce fut un jour béni pour Forka, il allait y'avoir enfin de l'action après cette longue période de stabilité ! Il s'empressa de les rejoindre.

Ils avaient déjà préparé leur coup, les sacrés bougres ! Ils se ruaient en direction de la tour, on aurait dit des bêtes assoiffées de sang, ils liquidèrent les gardes d'entrée, nettoyèrent les étages un par un. Je ne pouvais même pas mettre ma hache sur une tête sans qu'il fut déjà mort. Aden'Kun n'avait aucune chance ! Je criais des : LA VICTOIRE EST A NOUS ! Dommage que je ne pu voir le combat de Vundal et de ce lâche de mes propres yeux, les escaliers grouillaient de guerriers ! Je ne pu arriver aux appartements du chef que quelques minutes plus tard. Je vis Aden'Kun prononcer ses derniers mots, il n'avait même pas combattu ! Et c'était ce genre d'hommes qui commandait notre glorieuse nation depuis des décennies ! Je m'en mordis les lèvres.

Ensuite, Vundal se tourna vers nous, tout fier de lui et déclara de sa voix rauque : Aden'Kun est mort, que celui qui me suive lève son poing en l'air !

Une volée de poings s'éleva en l'air, on entendit ensuite des sanglots rabats-joies dans le coin. Vundal aboya : Qui ose pleurer en pleine victoire ?!

Nous restâmes immobiles, à la manière de sculptures figées que même un tremblement de terre ne nous ferait pas bouger de notre place. Ca viens de la chambre... dit-il en haussant à peine la voix. Il rentra dans la pièce, les gémissements cessèrent puis on entendit un bruit sourd. Vundal revint, l'air grave. Sous nos regards, il se sentit obliger de se justifier : C'était...la femme d'Aden'Kun et..ses enfants. Sa voix avait changée, à la place de sa voix habituelle, il avait émis cette phrase d'une voix hésitante, comme s'il regrettait quelque chose. La plupart d'entre nous avaient deviné, ils les avaient tués.

Après tout, il n'avait pas un coeur de pierre, du coup il ressentait des remords mais je suis sûr qu'il allait s'en remettre rapidement. Pendant que je radotait intèrieurement, à la grande surprise de la foule et à ma grande surprise, un homme brun, au regard aigu, à la mine sombre, déterminé, s'avança, sortit l'épée de son fourreau et la brandit devant Vundal, qui, sorti brusquement de la lutte contre sa conscience, considéra convulsivement cet homme et prena son timbre de voix le plus autoritaire : Va ! Tu ne m'effraies pas ! Je te laisse une chance pour changer d'avis ! Qu'es-ce que t'attend ?! Hors de ma vue !

Son contestataire exquissa un sourire dénigreur puis rétorqua : Tes mots sont bien trop faibles pour moi, viens plutôt goûter au tranchant de ma lame !

Vundal, fortement diffamé aux yeux du public, hurla de fureur : Tu es venu à ta PROPRE FIN !

S'en suit alors un combat acharné sous nos yeux, Vundal déchargeait toute sa colère sur l'homme, celui-ci ne faisait que parer et esquiver dextrement les coups. Ils se retrouvèrent tête à tête :

Tu te moques de moi ?! sa voix résonna dans toute la salle du trône.

Ta colère ne fera que te tuer, répliqua-il, en toute simplicité, ayant un sourire sur les lèvres.

Vundal, voulant en finir, fit un bond en arrière et chargea de toute ses forces, son adversaire en fit de même. Soudain, un bruit de chair transpercé se fit entendre, l'inconnu avait atteint le coeur de Vundal tandis que celui-ci avait manqué sa cible. Vundal poussa un râle d'agonie et tomba subitement au sol : il était mort.

J'étais scié par ce courage et l'exceptionnel en cet homme est qu'il bravait la mort et se moquait d'elle, il prenait plaisir au combat, je l'ai vu ! ce sourire... il était parfaitement à l'aise, je ne voyais en lui aucune trace de peur, j'enviais cet homme et je ne suis pas sûr que tout le monde partageait mon avis. Sa prise du pouvoir était une bénédiction pour moi, il me nomma Général comme s'il avait senti en moi ma profonde admiration en son égard.

Mais ma vénération pour lui s'atténua au fil des événements, ce n'était pas que nous adorions Zul'Kiraj à la place de Karron qui me dérangeait. D'ailleurs les religions sont pas trop mon truc et je prefere adorer un être visible qu'un être invisible inexistant. Outre la torture des opposants, les lourdes taxes au peuple et j'en passe, le truc qui me dérange trop est son harem, il vole les femmes des gens pour Zul'Kiraj, mon oeil ! Personne n'est dupe et sait qu'un homme qui enferme des femmes dans un harem, c'est bien pour en faire quelque chose, hein ? Mais le vrai problème c'est ma femme, j'ai peur qu'il la prenne aussi ! Mon petit bijoux précieux...c'est pour ça que je la cache aux yeux d'Ayon'Thul, ce pervers buveur de sang !

Sinon le reste ça va, je m'en moque que les autres souffrent, ils ont qu'à travailler plus dur ces paresseux ! Moi, j'ai mon tas de pièces, des combats -qu'importe si les autres sont moins que nous et moins biens armés-, et bientôt un domaine ! hahaha !
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Général Forka, l'un des quatre rapprochés du Tyran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: Au Delà des Frontières :: Les Domaines Barbares :: Yz'Naq-
Sauter vers: