AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 Daneel, homme libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Daneel
Conseiller des Joueurs
avatar

Neutre Neutre

Guerrier : Milicien
Profession : Mercenaire

Equipement Particulier : Olivier nain


MessageSujet: Daneel, homme libre   Mer 8 Sep - 21:29

Personnage libre

Classe : Guerrier

Profession: Mercenaire.



Jimz se dirigeait vers la taverne. Il recherchait quelqu’un de très particulier et on lui avait indiqué qu’à cet endroit se trouvait quelqu’un qui pourrait correspondre à ses critères. Ce n’était pas son premier choix. Ni même son second, troisième ou autant qu’il pouvait s’en souvenir.

Lorsqu’il s’était adressé à divers regroupements d’aventuriers, de guildes en tout genre, il demandait qui était le meilleur. On lui donnait en général quelques noms, parfois un seul. Mais il voulait aussi que le combattant soit cultivé, et de ce coté là, il avait toujours été déçu. Oh, certains pourraient être utilisés pour des missions mineures, mais sa priorité était de trouver la perle rare.

Il avait fini par tomber sur un obscur chef mercenaire qui lui avait parlé d’une personne du métier qu’il avait côtoyé. Un jour où il était ivre mort, il s’était mis à déclamer un poème dans une langue morte, ce qui avait bien étonné l’assemblée, dans la relative mesure où l’on peut étonner des individus à ce point imbibés.

Jimz s’était alors renseigné, remontant en même temps la piste pour le localiser. L’homme voyageait beaucoup et avait collaboré avec de très nombreuses personnes. Quand il les interrogea, les réponses qu’il reçut allèrent toutes dans le même sens, sans être forcément celui qu’il aurait aimé.
Le gars savait se battre, c’était sûr. Aucun le présentait comme le meilleur en quoique se soit, le plus habile ou le plus rapide, mais tous était d’accord pour dire qu’il ferait un ennemi dangereux pour quiconque se l’aliènerait. En fait, là où il pourrait être le meilleur concernait des domaines plus nocturnes, comme le nombre de choppes descendues en une demi-heure et la capacité à écumer les tavernes les plus miteuses.
Bref, il pouvait incarner le mercenaire standard, se battant quand il pouvait, allant au bordel entre deux missions. D’ailleurs, il semblait peu regardant sur les tâches qu’il acceptait : Escorte, vol, garde du corps, compagnie de mercenaire, espion… La seule chose qu’il ne semblait pas avoir fait, c’était de l’assassinat, mais Jimz n’était pas non plus convaincu d’avoir réussi à dénicher des hommes qui en proposaient.

Néanmoins, il sentait que celui-là avait un quelque chose en plus que les autres et qu’il pourrait bien être l’homme qu’il recherchait depuis si longtemps.

Il arrivait à la taverne quand une personne (qui ressemblait furieusement à la description de celui qu’il était venu voir) passa à travers une fenêtre dans des débris de verre et atterrit à ses pieds.
De l’intérieur parvint des cris.


Dégage enfoiré ! Espèce de légitimiste !

Hummm… Etes vous Daneel ?

L’homme se releva, dépoussiéra les débris de verre et lui répondit.

Un instant.

A la stupéfaction de Jimz, le guerrier retourna dans la taverne, mais par la porte cette fois. Il ne fallu pas longtemps pour entendre des bruits de lutte, accompagnés d’un cri de femme. Jimz s’approcha de la fenêtre mais se retira prestement quand il vit arriver à l’horizontal un corps appartenant à un parfait inconnu. Celui-ci s’écrasa et ne bougea plus. Un second corps vola à travers la porte.

Mes hommages Madame.

Le suspecté Daneel ressorti et se dirigea vers un cheval proche. Jimz, qui le voyait de dos, pu le regarder plus attentivement. De taille moyenne, il avait une musculature fine mais indéniable. Oui, pas de doute, cette carrure et cette façon de se déplacer, il avait bien affaire à un combattant. Il ne portait que des dagues mais une épée était attachée à la selle de son cheval. Il s’éloigna en tirant l’équidé par la longe.

Vous vouliez me parler ?

Jimz appréciait cet homme. De ce qu’il savait et avait vu, il devait être un habitué des beuveries et des bagarres de taverne, mais, pour un mercenaire, il s’exprimait bien, beaucoup mieux que la plupart de ceux qu’il avait vu. Son ton était poli, et il ressentait quelque chose de plus, peut être était-ce bel et bien le bon. Il décida d’attaquer franco.


Que pensez-vous de la culture, de l’architecture, et du savoir en général ?

Daneel émit un petit sifflement, mais ne dit rien. Après s’être arrêté un instant, il reparti doucement en silence. C’était déjà une meilleure attitude que tout ceux qu’avait pu interroger Jimz. Mais qu’allait-il dire ?

Le savoir, c’est le fondement d’un homme.

Daneel se retourna vers Jimz et le regarda sans rien ajouter. Ce dernier y vit plusieurs choses. Premièrement, cette attitude était sans doute rare chez ce guerrier. Il avait dû sentir que la question était importante et y avait répondu sans artifice. Et deuxièmement… Deuxièmement, cette réponse était une réponse. Ce n’était pas une question déguisée, lancée pour voir si c’était la réponse attendue. Il avait réfléchit, et avait dit ce qu’il en pensait.
Daneel enfourcha son cheval et s’éloigna au pas.


Attendez, j’ai une proposition à vous faire !




Dernière édition par Daneel le Ven 8 Avr - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane
Autorité Suprême
avatar


MessageSujet: Re: Daneel, homme libre   Mer 8 Sep - 21:37

Fiche validée !

Bienvenue ! Je suis impatiente de lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Daneel
Conseiller des Joueurs
avatar

Neutre Neutre

Guerrier : Milicien
Profession : Mercenaire

Equipement Particulier : Olivier nain


MessageSujet: Re: Daneel, homme libre   Ven 17 Déc - 22:52


Daneel est un homme mystérieux, ressemblant parfois à un éternel vagabond sans racine. L'image que l'on a de lui dépend beaucoup du lieu où on le croisera et au final, comme il est peu bavard sur son passé, on se retrouve avec somme toute peu d'information.

Pourtant, de loin en loin, il peut se livrer à quelques confidences et on peut penser que, si une personne voyageait suffisamment longtemps avec lui, elle finirait par avoir une image assez bonne de l'individu ainsi qu'une connaissance assez précise de ce qu'a été son passé. Ci-dessous sont répertoriés des extraits qui pourront apporter un éclairage sur ce personnage au rôle trouble dans les évènements de l'empire.



Tu es difficile à cerner Daneel. Qu’est-ce qui a bien pu donner ce curieux mélange? Tu portes l’épée comme un guerrier, mais tu es aussi à l’aise en ville que le dernier des malandrins entouré de sa bande de malfrats. Et on sent une certaine éducation, je suis prête à parier que tu sais lire.
Et as-tu une idée de notre route à présent ?


Ce qui t’impressionne autant, c’est mon grand style aventurier! répondit-il dans un grand éclat de rire.

Allez, je redeviens sérieux, je peux bien me livrer à quelques confidences. On peut dire que je dois mon éducation à mon enfance et ma maitrise des armes à mon adolescence. Et pour le reste…

Il haussa les épaules en écartant les bras, l’air de dire qu’il ne savait pas trop, mais que c’était arrivé.

Nous avions un monastère non loin de mon village natal. Mes parents avaient appris qu’ils recherchaient un aide pour l’un de leur moine-copieur et ils me proposèrent. Je fus pris. Ce type était complètement timbré, un vieux machin à moitié fou. Mais il se prit d’affection pour moi, m’apprit à lire et écrire et me donna l’amour des livres qui ne s’est jamais éteint.

Les années ont passé et je fus pris d’une bougeotte et d’une soif d’aventure. Je devais avoir deux ou trois ans de moins que toi quand j’ai quitté mon village et me suis engagé, jeune recrue prêt à faire ses classes.

De l’avis général, j’étais plutôt bon avec une épée, à peu prêt aussi bon que j’étais indiscipliné. J’en suis donc parti à la première occasion, après quoi… deux ou trois années.

La vraie aventure, je l’avais compris, ce n’était pas apprendre à faire la guerre. J’ai donc voyagé, devenant ce que j’appelle un aventurier et m’inscrivant dans les différentes guildes de l’empire. J’ai fait à peu prêt tous les boulots, et au fur et à mesure de mes rencontres, j’ai connu quelques types honnêtes et d’autres moins, et je me suis créé un tissu de relations.
Ma plus grande richesse, c’est d’être chez moi là, à quelques pas de mon feu de camp, vois le toit de ma demeure,
Il montra la voute céleste, même l’empereur n’en a pas de plus grande.

Il fit une légère pause.

Une chance que j’ai jamais eu à refaire la peinture tiens !

_______________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Daneel, homme libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Daneel, homme libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: Les Personnages :: Les Personnages :: Les Personnages Libres-
Sauter vers: