AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cahaya
Réputé
Réputé
avatar

Age : 16 ans

Barbare Barbare

Aristocrate : Page
Profession : Héritier

Caractéristiques : Rousse
Teint très clair
Yeux pers
5 pas et 4 pouces
1 quintal


MessageSujet: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   Jeu 23 Sep - 21:08



La vie d'un Marga est rythmée par de grandes étapes...
Outre leur naissance et leur mort, les hommes du clan font grand cas du "Bahagian", la journée qui marque dans la vie d'un garçon le passage à l'adulte tandis que les femmes, donnent une place particulière au "pertama darah" et au mariage.
Tous ces évènements sont célébrés de façons différentes et tous sont axés vers la Nature. Nous honorons Ibu Alam et la remercions tous les jours de ses bienfaits. Elle nous nourrit, nous habille, nous protège et nous accepte en son sein.

Mère, par sa place parmi les Margas, est la garante de ces festivités.
Même si l'influence d'Ilmengard fait perdre de vue nos coutumes à certains, qu'ils trouvent caduques désormais, elle reste inflexible quand il s'agit d'Ibu Alam, la Dame Nature. Il faut dire que pour être femme - médecine, il est important de ne pas fâcher la Dame et de lui montrer un très grand respect.

Toutes nos attentions sont récompensées par la beauté de la partie de l'île où nous vivons. Elle est magnifique...
Le paysage n'est qu'un dégradé de vert et d'autres couleurs de l'arc en ciel. L'eau y est claire et grouille de poissons multicolores. Les dunes sont couvertes de fleurs et de papillons, les bois foisonnent d'animaux et de gibiers... Ibu Alam est généreuse avec nous autres Marga. Ce que je préfère de son œuvre est le moment particulier de la journée où le soleil commence à décliner. Le ciel prend alors de subtils couleurs. Un mélange harmonieux d'orange, de violet, de rouge, de jaune et de bleu... Cet instant me permet à moi et à mon physique particulier de me sentir membre d'un tout...

Qui ne voudrait pas vivre ici?
Ceux qui comme Ambisi rêve d'Ilmengard.
Je ne comprends vraiment pas ce qui pourrait être mieux la bas?
Mais bon, comme dit cette dernière, je suis trop paysanne pour en saisir la raison. Quand je pense qu'elle et moi avons partagé tant de journées ensemble toutes les deux. Sa mère était ma préceptrice en ce qui concerne les bonnes manières et les us et coutumes de la société sur le continent. Je ne sais pas à quel moment nos façons de voir ont changé tant ce fut soudain. J'éprouve de la nostalgie en repensant à mon ancienne amie.

Cinta dit que ca fait partie de la vie... Elle a surement raison, mais c'est triste...
Revenir en haut Aller en bas
Cahaya
Réputé
Réputé
avatar

Age : 16 ans

Barbare Barbare

Aristocrate : Page
Profession : Héritier

Caractéristiques : Rousse
Teint très clair
Yeux pers
5 pas et 4 pouces
1 quintal


MessageSujet: Re: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   Ven 24 Sep - 23:42

Post N°4


Cahaya s'échauffait dans le jardin à l'arrière de sa demeure, enchainant abdominaux et étirements...

Les préparatifs battent leur plein dans tout Pangkuan Ibu'Alam. Quoi de plus normal pour des festivités censées durer un peu plus de vingt-quatre heures.
Quant à moi, je suis si honorée que Cinta m'ait élu pour le "Bridal tari"...
Il est de coutume que la mariée ou les membres de sa famille fassent appel à un artiste pour glorifier Dame Nature après l'union des deux êtres.
Ce dernier utilise tous les moyens dont il dispose dans les plus anciennes traditions de notre clan.
Un chant mélodieux, une musique qui s'envole dans le vent, une composition florale qui vogue au gré des vagues, un poème déclamé avec emphase, sont habituellement le genre d'œuvres qui sont choisies. La danse, le Bridal tari, est très rarement présentée car difficile à effectuer. La chorégraphie est très précise et ne doit souffrir du moindre faux pas. Je ne l'ai vu qu'une seule fois et les larmes me monte encore aux yeux en y repensant.

Cinta ne doute absolument pas de mes capacités. Elle venait toujours assister à mes cours de danse préférant rester à l'écart après avoir plus d'une fois marcher sur les pieds de mon précepteur. Je me souviens même d'une fois où elle s'est emmêlé les pieds toute seule lors de l'exécution d'un pas chassé...
Chacun son truc... Elle c'est le chant et moi, la danse.


Cahaya?
Pourrais tu aller le chercher s'il te plait?
Sutéra m'a fait savoir qu'il serait prêt aujourd'hui.


Tout de suite, Mère.

Déjà une semaine que le mariage est annoncé. Je n'ai pas vu le temps passer entre mes répétitions et les préparations des festivités. Dans moins de 12 jours, Bintang et Cinta seront unis. Elle quittera ensuite le foyer afin de commencer sa nouvelle vie de femme mariée.



Cahaya retourna dans la maison, prit juste le temps d'enfiler des chaussures et parti dans la direction du Nord Est.
Après avoir traversé la place du marché et s'être arrêté quelques minutes pour regarder avec émerveillement les chevaux dans leur enclos, elle s'enfonça dans une partie un peu moins habité pour s'arrêter à l'orée du bois proche. Là vivait Sutéra, la plus habile tisseuse et dentellière des Marga.
Elle avait un âge vénérable, mais de ses doigts graciles d'une dextérité inégalable, naissait le tissu le plus fin et délicat que l'on pouvait imaginer.
Quand j'étais plus jeune, je croyais qu'elle était une araignée qui avait pris forme humaine, c'est dire....
Une fillette avança vers elle en tenant sa robe révélant des chaussons rouges apparemment neufs.

Bienvenue, fille d'Askar.

Bonjour Arya...
Mais pourquoi m'appelles tu ainsi? Je viens tout de même te voir, toi et ta grand mère une semaine par mois pour mes leçons.


Ben quoi?
répondit Arya en faisant la moue. Je joue a être une noble dame d'Ilmengard. C'est pas comme çà qu'elles font?


Cahaya sourit. Elle aimait beaucoup cette petite fille. Sa mère était morte en couche et son père avait disparu en mer.
Elle avait donc été élevée par sa grand mère qui lui apprenait le métier. Arya était d'ailleurs très douée dans le domaine malgré son jeune âge.

Sutéra t'attend... allez, viens!


Dernière édition par Cahaya le Dim 14 Nov - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cahaya
Réputé
Réputé
avatar

Age : 16 ans

Barbare Barbare

Aristocrate : Page
Profession : Héritier

Caractéristiques : Rousse
Teint très clair
Yeux pers
5 pas et 4 pouces
1 quintal


MessageSujet: Re: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   Mer 29 Sep - 21:45

Post N°5


Cahaya répétait la chorégraphie. Bien qu'étant dans le jardin de sa demeure, elle s'était installée à l'abri des éventuels regards.

Depuis trois jours, Mère et Cinta passent tout leurs temps ensemble.

Elle se redressa et dandolinant de la tête, elle fit une imitation des plus sarcastique de sa sœur: "Nul à part la mariée et celle qui lui prépare l'habit de cérémonie ne doit voir ce dernier Cahaya... "
Elle soupira.

J'ai beau savoir que c'est la tradition qui veut ca, je me sens exclu et je ressasse tant que j'ai un peu de mal à me concentrer sur certains passages techniques du "tari". Je n'ai le droit de le présenter à personne en entier et cela me perturbe énormément. Je n'aimerai pas me tromper...
Chacun de mes mouvements émettra un son. Ce sera là, la seule musique qui accompagnera la danse. Il faut donc qu'elle soit effectuée à la perfection pour éviter les fausses notes. De ma dextérité dépend toute l'harmonie et l'émotion de l'instant.
Kesihatan, mon répétiteur, s'est proposé de m'aider. Mais comme je ne peux lui présenter toute l'œuvre, il ne peut réellement m'épauler.
Selon lui, il n'y a rien à redire au sujet de ce que je lui ai montré mais j'ai vraiment l'impression de me déplacer très lourdement...
Je ne serai fixé que le jour où j'enfilerai les bijoux "instruments". Il n'y a qu'a ce moment là que j'entendrai la musique et pourrais me rendre compte de la justesse de chacun de mes gestes. Le tari est, selon moi, la plus belle et la plus difficile manière d'honorer Ubi Alam.


Cahaya aperçu un mouvement dans le ciel. Cela, la sorti de ses sombres ruminations...
Un autour? L'oiseau gris-brun semblait glisser dans les airs perdant doucement de l'altitude.
Ce doit être une missive pour Mère... Le rapace s'arrêta en effet à l'endroit précis qui signifiait qu'il était un messager.

Quelques instant plus tard...
Cahaya, peux tu venir un instant s'il te plait ?
La jeune fille s'approcha...
Oui Mère?
Tu es conviée au "Pertama darah" d'Arya.

Elle ouvrit la bouche d'un "o" de stupéfaction. La petite avait récemment fêté ses neuf ans.
C'était vraiment tôt pour déjà être capable de procréer... Seulement, personne n'oserait mentir au sujet du "Premier sang".

Cahaya se ressaisit...
Mère, je suis touchée... Mais je ne m'attendais pas à cela.
Normalement, cette célébration se fait au sein de la famille. Je n'ai donc aucun cadeau traditionnel ou non à lui offrir...


Il faut croire ma chérie, que Sutéra et Arya te considèrent comme étant l'une de leurs proches, soit fière de l'honneur qu'elles te font.
En ce qui concerne le présent, il faut comme tu le sais que ce soit quelque chose d'utile qui lui servira dans sa vie future.
Tu as jusqu'au couché du soleil pour y réfléchir et le trouver.
Je fais confiance en ton jugement ma fille.


Merci Mère.


Kemanisan s'en retourna à sa séance de couture, laissant sa fille désarçonné par ce qu'elle venait d'apprendre.
J'avais douze ans lorsque l'on a célébré mon "Pertama darah". Durant cette fête, je reçu quelques présents auxquels je n'avais, je l'avoue, jamais réfléchi à leurs futures utilités.
D'élégantes chaussures de danse d'un joli blanc nacré venant directement du continent, un nécessaire pour calligraphie, une parure de pierres brillantes que l'on trouve dans le désert et une petite boite noire. Lorsque Mère m'offrit cette dernière, elle me fit promettre de ne l'ouvrir que si je devais un jour avoir un quelconque ennui en terre Ilmengarde.
Cette promesse fut évidemment facile à faire et difficile à tenir.
Je n'ai, malgré les quatre années écoulées depuis, pas ouvert ce joli coffret noir fait de bois poli. Ce n'est pourtant pas l'envie qui m'en manque.


Cahaya fit un mouvement de la main, chassant une nouvelle fois les idées qui abondait dans sa tête et revint à l'instant présent.
Que vais je donc bien pouvoir offrir à Arya?
Revenir en haut Aller en bas
Cahaya
Réputé
Réputé
avatar

Age : 16 ans

Barbare Barbare

Aristocrate : Page
Profession : Héritier

Caractéristiques : Rousse
Teint très clair
Yeux pers
5 pas et 4 pouces
1 quintal


MessageSujet: Re: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   Sam 9 Oct - 13:26

Post N°6


Pangkuan Ibu'Alam est un joyaux enchâssé entre la chaine de montagne de l'Ile, la mer, le "Bélukar" et les dunes "Bulan".
C'était vers ces dernières que Cahaya se dirigeait d'un pas décidé.
Il ne restait que cinq jours avant le grand jour de Cinta.
La tension commençait à prendre le pas sur la concentration de la jeune rousse.
Ayant besoin de se détendre un peu, elle avait d'abord prévu un bain de mer dans les eaux calmes et peu profondes de la baie centrale mais vu son état elle savait d'instinct que cela ne lui suffirait pas.
Voilà pourquoi elle marchait vers le Sud quittant peu à peu les endroits à forte densité. Elle s'éloignait en empruntant l'un des chemins de paille noire qui bordait la place du marché...
La brise lui caressait le visage et jouait gentiment avec ses cheveux soyeux.

La saison est propice à l'Union de deux êtres, l'air ambiant sent bon l'herbe fraîche et les fleurs. pensait elle...
Après près de trois heures de marche, elle voyait enfin les dunes Bulan et sa belle herbe vert émeraude.
Sa venue en ce lieu était dû au fait qu'elle voulait voir s'ébattre des chevaux sauvages. Observer ce bel animal dans son milieu naturel l'avait toujours apaisé.
Les Marga sont proches de la Nature, néanmoins ils vivent de chasse et de pêche... En fait, ils respectent toutes les créations d'Ibu Alam même s'ils en tuent certaines afin de se nourrir, de se vêtir ou de se protéger.

Plus Cahaya se rapprochait des collines et plus elle s'attendait à voir débouler un groupe d'équidés.
Un mouvement fugitif sur sa gauche attira son regard. Ce n'était pas un cheval mais bien un homme qui, torse nu et en parti dissimulé dans les herbes hautes, se déplaçait en évitant de faire du bruit et des mouvements brusques.
La jeune fille savait qu'il s'agissait d'un chasseur... Elle n'avança donc pas d'un pouce de plus et s'assit en attendant de voir ce qui allait se produire.

Un hennissement se fit entendre. Elle ne l'avait pas remarqué dans un premier temps, mais il y avait un petit groupe de sept chevaux qui passait tranquillement non loin. L'un d'eux se démarquait. Il avait une robe doré tandis que sa crinière et sa queue étaient d'un blanc immaculé. Cahaya se demanda secrètement si ce dernier avait les yeux verts...
Soudain, à cause d'un on-ne-sait-quoi, les animaux dressèrent les oreilles comme un seul homme. Immobiles, ils semblaient écouter quelque chose. La jeune femme retint son souffle.
Le chasseur lança alors une corde avec une dextérité incroyable... Cette dernière vint se placé à l'encolure du cheval à la couleur flamboyante. Les autres s'en allèrent, le laissant seul face à celui qui maintenait fermement sa prise. Le Palomino se cabra une fois, deux fois... L'homme qui semblait être un expert dans son domaine, anticipa à chaque fois la réaction de l'animal en esquivant les pattes puissantes armées de sabots. A la troisième cabriole, au moment où il les reposait sur le sol, le chasseur lui bondit sur le dos. Le cheval poussa un hennissement retentissant et commença une série de ruades.
Le cavalier tint bon malgré les secousses. Il semblait même gagner la bataille. L'animal semblait bouger moins, il fatiguait. L'homme dont le torse luisait au soleil, pris les choses en main. Usant des ses bras et jambes, il le dompta la magnifique bête qui marchait maintenant au pas.

C'est à cet instant que Cahaya se remit doucement sur ses pieds. Le duo avançant vers elle, elle préférait être vu plutôt que piétiné.

Tu es bien loin de chez toi, jeune fille.

C'était Bintang, elle ne l'avait pas reconnu.
Bonjour!
Je ne t'avais jamais vu en plein action. Tu es sacrément impressionnant.


Il leva un bras pour se gratter la nuque l'air gêné.
Ce n'était pas grand chose en fait. Il est loin d'être l'étalon dominant et sa jeunesse le rend plus facilement malléable.

Il sourit en rosissant légèrement, puis il descendit de cheval.
Il faut que je m'occupe un peu de lui avant de rentrer... Je te raccompagne si tu le souhaites...
Il flatta l'encolure de ce dernier en lui murmurant quelques mots à l'oreille... Ça eu son effet car il renifla, remuant nonchalamment la queue.
Bintang ramassa ensuite un peu de paille et entrepris de brosser la robe de l'animal qui s'était débattu comme un beau diable quelques instants auparavant.

Cahaya se dirigea vers la tête du destrier qui la fixa avec un œil bleu. Elle avança timidement une main et lui effleura la joue du bout des doigts.
Comme tu es beau. dit elle avec un ton plein d'émerveillement. Ce dernier renifla à nouveau...
La jeune femme ouvrit de grands yeux. Bintang, il m'a répondu?
Il éclata d'un rire franc et avec des yeux amusés, il secoua la tête... Toi alors...

Allez viens!
Grimpant sur le cheval, il tendit la main pour l'aider à monter à son tour. Elle l'accepta et s'installa à califourchon derrière son ami. Ce dernier lança le Palomino au trot puis au galop... Cahaya était aux anges, elle sentait des muscles imposants se mouvoir sous la peau chaude de l'animal. L'impression de vitesse la grisait... Monter était un plaisir pour elle et Bintang son allié de toujours en était bien conscient...
Après un instant qui paru trop court, il ralenti l'allure d'une pression des cuisses.

Merci Bintang...

Ce fut un vrai plaisir ma petite lumière...
Il commence à se faire tard, nous rentrons maintenant.


Cahaya avait bien compris la signification de cette phrase. Elle se laissa glisser jusqu'au sol.
Le jeune homme toujours torse nu lui tendit la main à nouveau et l'installa en amazone juste devant lui.

Elle fit la moue.
Je ne comprends vraiment pas pourquoi Père ne veut pas que je fasse de l'équitation.

Tu n'es pas censé être une guerrière ou une chasseuse ma petite... Il veut que tu aies les manières d'une noble Ilmengarde...
Et puis il a raison, monter peut etre dangereux. On ne voudrait pas perdre l'artiste de notre "Tari" pour une minute de plaisir...
Ta sœur, même si contrairement à toi, elle ne connait rien au maniement des armes, m'étriperait si cela devait arriver...


Elle boudait toujours.

Regarde!

La jeune fille suivi la direction indiquée par le doigt tendu et aperçu un point dans le ciel.

Trop haut pour un autour... Ce doit être un faucon.

Ce qui signifie, un message pour le chef Askar.

Nous le saurons bien assez tôt...

Sur ces mots, nos trois protagonistes se dirigèrent vers les habitations.
Bintang, tout le long du chemin, ne cessait de poser des questions sans en avoir l'air sur les préparatifs et la tenue de sa promise.
Cahaya trouva très divertissant de lui faire avaler n'importe quoi.
Il était adorablement touchant de le voir autant concerné... Rares étaient les hommes du clan qui agiraient comme lui. Habituellement, seules les femmes trouvaient un réel intérêt à la célébration d'un mariage...

Proche de notre destination finale, nous entendirent la rumeur...
L'agitation provoquée par la nouvelle, que portait effectivement le messager ailé, mettait encore plus d'animation que la future cérémonie.
Tout le mode parlait de l'arrivée prochaine du Seigneur Arthas...




Dernière édition par Cahaya le Dim 14 Nov - 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cahaya
Réputé
Réputé
avatar

Age : 16 ans

Barbare Barbare

Aristocrate : Page
Profession : Héritier

Caractéristiques : Rousse
Teint très clair
Yeux pers
5 pas et 4 pouces
1 quintal


MessageSujet: Re: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   Dim 31 Oct - 10:48



La nuit que passa la jeune fille fut agitée...

J'étais un aigle et je survolais Pangkuan Ibu'Alam.
La vue était pas mal et je m'émerveillais des couleurs de mon petit chez moi...
Toutes ces maisons rouges bordeaux aux toits blancs qui suivaient les sentiers menant à la place du marché; le centre du village.

Avec un peu d'imagination, on croirait presque observer une pieuvre bicolore...
Elle avait quatre petites tentacules blanches longées par des ventouses rouges et quatre longues noires qui menaient vers le port, le bois, la montagne et enfin les dunes Bulan.



Je me laissais porter au gré du vent, trouvant très amusant de me laisser planer. Je faisais des cercles et je m'élevais dans les courants d'air ascendants.
Le monde vu de la haut semblait si différent, si...


Je cru entendre sonner un cor. Je tournais mon attention vers ce bruit dérangeant. Grâce à ma vision aiguisée, je parvins à identifier la source de la perturbation. Cela venait d'Ilmengard et ça approchait. Ça approchait même plutôt rapidement...
On aurait dit un géant en armure. Ses pieds fendaient le "Grand chenal" et il déclenchait de mini raz de marée à chacun de ses pas.
Lorsqu'il atteint l'île, il écrasa le port de son pas lourd et fit disparaitre le quart de Pangkuan Ibu'Alam. Sa botte piétinait mon foyer, elle creusait un trou béant où s'engouffrait l'eau de l'océan entourant ce pied destructeur. Je ne pouvais détacher mes yeux de ce carnage.

Il me sembla soudain, qu'un mouvement agitait ce monstre. Je n'arrivais pas à le croire mais le son qui retentit m'assura que je ne me trompais pas. Il riait, il riait en détruisant ce qui était ma vie.

L'oiseau de proie, que j'étais, poussa un cri perçant...

Cahaya hurla à s'en casser la voix. Elle se réveilla le souffle court puis les yeux presque exorbités, elle s'assit sur son lit et respirait longuement tachant de retrouver son calme. Sa chemise de nuit blanche faite d'un tissu fin collait à sa peau. Sa jeune poitrine, qui n'était de ce fait que peu dissimulée, montait et descendait lentement...

J'espère que ce n'est pas un signe. soupira elle.
Revenir en haut Aller en bas
Cahaya
Réputé
Réputé
avatar

Age : 16 ans

Barbare Barbare

Aristocrate : Page
Profession : Héritier

Caractéristiques : Rousse
Teint très clair
Yeux pers
5 pas et 4 pouces
1 quintal


MessageSujet: Re: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   Sam 13 Nov - 22:59

Post N°12


Le soleil se lève...
Je devrais en faire autant car la journée promet d'être longue mais je n'en ai ni le courage, ni la force...
Le seigneur d'Ilmengard doit arriver aujourd'hui et je dois encore répéter un peu pour le mariage de Cinta.

J'ai si peu dormi... Elle bailla en silence... Je dois avoir une tête horrible... se dit elle les yeux embués.

Cahaya repoussa ses draps et étira ses jambes musclées et effilées.

Allez courage, juste le temps d'enfiler une tenue un peu plus appropriée et c'est parti...


La jeune fille s'exécuta et sortant de sa chambre, se retrouva nez à nez avec sa grande sœur.

Où vas tu comme cela?
Elle la regarda de haut en bas...
C'est quoi cette tenue? Tu n'as même pas pris le temps de te coiffer... Elle secoua lentement la tête de gauche à droite.
Ça va sœurette? Je t'ai entendu hier soir...

Ne t'inquiète pas Cinta, je n'ai juste pas assez de temps pour faire tout ce qui doit être fait.
Mais... Tu es bien matinale toi aussi.


Ce sont les préparatifs... J'avoue que je commence à être tendue. L'arrivée du seigneur d'Ermaudine va occuper tout le monde alors je n'ai pas trop le choix. Un peu comme toi...
Elle lui fit un clin d'œil.
Puis je t'aider en quoique ce soit ce matin? Tu vas être bien plus débordée que moi durant les jours qui vont suivre, alors je peux bien mettre certaines de mes occupations entre parenthèse si ca peut te soulager un tantinet... Elle lui sourit.

Humm! Je vais m'entrainer un peu... Si tu pouvais me préparer un bain ca m'avancerai.

Ce sera prêt à ton retour.
Cinta lui posa un petit baiser sur le front. Va!

Cahaya se rendit donc à son abri habituel, à l'arrière de la maison au bord de l'eau. Là, elle entreprit de pratiquer un tari parfait.
Exécutant les derniers pas et en étant fière pour une fois, elle rentra à la maison pour se préparer à jouer les interprètes pour le noble étranger.

Revenir en haut Aller en bas
Cahaya
Réputé
Réputé
avatar

Age : 16 ans

Barbare Barbare

Aristocrate : Page
Profession : Héritier

Caractéristiques : Rousse
Teint très clair
Yeux pers
5 pas et 4 pouces
1 quintal


MessageSujet: Re: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   Dim 21 Nov - 14:35

Post N°14


Arrow Précédemment Arrow

Cahaya sortit de sa petite maison de pierres rouges extraites des montagnes "Dicairkan".

La jeune rousse avait fini par se décider à porter une tenue simple, de tous les jours: Une tunique blanche de fin coton et une jupe rouge ornée de broderie à l'ourlet. Ses cheveux étaient partiellement retenus par leur pointe au milieu de son dos par un ruban de soie assorti à ses vêtements. Des mocassins en cuir de chèvre complétait le tout. Elle allait être interprète, rien de plus et se déguiser à la mode d'Ilmengard lui semblait dénué d'intérêt.
Elle marchait tranquillement de son pas félin, un livre à la main.

Bonjour messire.
Bienvenue à Pangkuan Ibu'Alam.
Je me prénomme Cahaya, lumière dans votre langue, et je suis la fille du chef de notre communauté...

Elle sourit en s'apercevant une fois de plus de la signification du prénom de son père en Ilmengard. Soldat ou guerrier... Un clin d'œil du destin à ne pas en douter...

La jeune fille s'éloigna du chantier naval bordant son foyer et marchait sur l'un des chemins de sable et de pierres blanches qui menait à la Grand Place de Pangkuan. Les chèvres bêlaient, les poules caquetaient... Nous étions déjà au printemps et la Nature s'animait...
Il n'y a point de bovin, ni de chien de notre coté de la Terre d'Au Dela, cela à dû surprendre le seigneur Arthas lors de sa première visite. Autant je le pense que le fait que nous utilisons bien plus le troc que la monnaie...
Elle ferma les yeux et leva son visage au teint très pale vers le ciel. Elle laissa le soleil lui lécher la peau quelques secondes puis les rouvrit. Le panache de fumées blanches s'échappant de "l'Ayah' Pemakan Api" la fit sourire. Cette démonstration du volcan la rassurait toujours. C'était la preuve s'il en fallait encore de la tendre présence d'Ibu Alam parmi eux.

Elle se rapprochait du centre névralgique du clan. Comme elle s'y attendait, çà fourmillait de monde.
L'accueil de l'habitant d'Ilmengard sera digne de son rang; Enfin avec la vision Marga de la chose bien entendu...
Cahaya avait quelques appréhensions à rencontrer ce seigneur. Bunga, qui lui avait tout appris sur Ilmengard, ne lui avait pas donné une très bonne image du caractère des comtes, marquis, barons et autres seigneurs du continent. Néanmoins, son père semblait apprécier le noble Arthas, il aura donc le bénéfice du doute.

Un chat traversa en trombe devant elle.
Il était pourchassé par Guilain, le fils d'un des meilleurs poissonniers du clan.
REVIENS LA, VOLEUR !!!
Elle fit un pas de coté et évita de justesse le duo qui filait...
Toujours de l'ambiance par ici. pensa t'elle dans un sourire.
Après son passage rituel près du corral et une caresse à quelques chevaux qui s'y trouvaient, elle longea la place circulaire et pris la route de cailloux volcaniques mêlés de sable qui menait vers le port. Sur cette dernière où pouvait facilement circuler quatre cavaliers de front, Cahaya seule et plongée dans son livre avançait vers l'étranger attendu.

Perjalanan, ca se dit comment déjà???
"Voyage"... C'est ca...
Revenir en haut Aller en bas
Cahaya
Réputé
Réputé
avatar

Age : 16 ans

Barbare Barbare

Aristocrate : Page
Profession : Héritier

Caractéristiques : Rousse
Teint très clair
Yeux pers
5 pas et 4 pouces
1 quintal


MessageSujet: Re: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   Mar 29 Mar - 19:00

Post N°15


La porte refermée, le silence était revenu dans la maisonnée...

Askar tenait son épouse serrée contre lui. Il lui faisait un câlin dans la position de la cuillère. Il faisait de son mieux pour réconforter Kemanisan, pensant que le contact de sa peau nue, chaude, douce et rugueuse à la fois, pourrait éloigner les idées noires qui occupaient l'esprit de sa compagne.
Il la caressait doucement, tout en écoutant sa respiration lente et profonde. Elle s'était endormi en sanglotant et même si elle gardait les yeux fermés, le guerrier n'était pas dupe. Elle ne s'était que peu reposée et ne dormait plus en l'instant présent.

Il l'étreignit un peu plus fort et lui posa un doux baiser au sommet de son crane. Il n'avait plus beaucoup de temps a lui accorder, son devoir l'appelait mais il ne se sentait pas le courage d'abandonner sa moitié si triste. Il savait que le duc avait accosté et que son petit groupe composé de trois personnes cheminait à pied. Deux autours le lui avaient appris.
Les Margas étaient pacifiques mais ne restaient néanmoins pas sans défenses. Tout un tas de signes permettait à Askar et à certains de ses conseillers d'être informés plutôt rapidement d'éventuelles intrusions sur son territoire, celles ci venant de l'eau, des montagnes ou des plaines. Il espérait que Cahaya n'avait pas trop trainé en chemin et qu'Ambisi se montrerait à la hauteur de sa tache servant aussi de tampon entre sa fougueuse fille et le seigneur Astar le cas échéant.

Le chef de clan replaça une des longues mèches noires de son aimée derrière l'oreille de cette dernière. Puis effleurant son visage du bout des doigts, il lui dit:
"Je sais que tu es éveillée. Nous verrons bien cinta'saya...
Laissons Mère Nature décider, cela ne dépend plus de nous désormais."

Sur ces mots, il lui embrassa les cheveux une dernière fois puis se leva du lit conjugal.

Il avait à peine franchi le seuil de la chambre que Kemanisan ouvrit les yeux. Une larme coula sur l'arrête de son nez et y glissa juqu'à tomber sur la taie en coton de son oreiller de plumes...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques jours à Pangkuan Ibu'Alam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: Au Delà des Frontières :: Les Domaines Barbares :: Pangkuan Ibu'Alam-
Sauter vers: