AccueilPartenairesFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Forum vivant?
Sam 8 Mar - 18:38 par Isia

» Draupadi reine des Sindals (en construction)
Lun 29 Juil - 14:28 par Draupadi

» Départ du site
Mar 11 Sep - 1:30 par Achmed

» tout, rien et commentaire
Ven 7 Sep - 21:07 par Frère Pierre-Ami

» Médecin en vadrouille cherche poste vaquant
Sam 18 Aoû - 2:11 par Achmed

» Un peu de pub pour le forum?
Mar 26 Juin - 12:27 par Esenheim

» Esenheim Ehli
Lun 25 Juin - 20:29 par Esenheim

» De mon absence
Lun 25 Juin - 18:08 par Averroès Ibn Rochd

» Errance et vagabondage
Mar 19 Juin - 9:26 par Abeléne

» [QL : L'Odyssée du Désert] 2 - Castel d'Uzas
Mar 5 Juin - 0:40 par Katerina

Votez pour nous !
Un petit clic et un petit vote ! Vous pouvez laisser un commentaire si vous le souhaitez, ce n'est pas obligatoire.
Merci !




Annuaire forum RPG


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Création du Personnage

Pour créer un personnage de toute pièce, il vous faut d'abord choisir sa nature.

Si vous optez pour un personnage libre, il vous faudra ensuite choisir sa classe et sa profession.

Pour les autres types, il vous faudra vous diriger vers le choix d'un fief ou d'un domaine barbare.

Enfin, l'avatar, imposé parmi une liste pour les seigneurs Ilmengardes et Barbares, au choix pour les personnages libres.

Vous pouvez également prendre l'un des personnages listés suivant, orphelins de leurs précédents propriétaires et ne demandant qu'à poursuivre l'aventure à vos cotés.

Vous avez d'abord deux seigneurs de l'empire, actuellement neutres, mais pour lesquels nous vous demanderons de choisir une faction:
Merunna von Waldburg
Elrick Von Kassel

Deux fiers barbares:
Tupolev
Theodric

Et enfin deux personnages libres:
Joran Tebryn
Cirdan, le repenti

Nos partenaires préférés










Partagez | 
 

 Jaston Talmelier, boulanger

Aller en bas 
AuteurMessage
Jaston Talmelier
Réputé
Réputé
avatar

Age : 19 ans

Neutre Neutre

Plébéien : Apprenti
Profession : Boulanger

Caractéristiques : Espiègle, il ne ferait pas de mal à une mouche.
Calme et enjoué.
Pas laid mais pauvre et travailleur.
Joufflu, cheveux courts châtain clair, yeux sombres, taille moyenne.


MessageSujet: Jaston Talmelier, boulanger   Dim 31 Oct - 19:14

Bon, comme d'habitude, j'me suis fait avoir en faisant le personnage avant l'avatar... Rahlalala ! Sinon, je n'ai pas le même nom qu'à l'inscription mais impossible de changer le pseudo, je vous laisse vous en charger Very Happy
Je ne sais pas si je pourrais moi-même poster beaucoup mais j'ai beaucoup apprécié la lecture de vos RPs à vous, c'qui m'a fait m'inscrire

Personnage libre
Nom : Jaston Talmelier

Classe : Plébéien

Profession : Boulanger (apprenti)

Alignement : Neutre

BG

Avant toute chose, je crois qu'il faut d'abord dire que Jaston est apprenti chez celui dont le simple nom aiguillonne violemment l'imagination de vos papilles gustatives et laisse un filet, que dis-je une cascade de salive s'échapper d'entre vos lèvres avides d'amidon. Vous l'aurez deviné, c'est bien de lui dont je parle : l'homme qui a élevé la confection du pain au rang d'orfèvrerie culinaire, le plus fameux boulanger de la Capitale Blanche, celui duquel pain aucun banquet mondain de quelque prétention ne saurait se passer, parfois surnommé le Panurge, sieur Pistore Clotaire. Vous aurez donc envie de me dire, il a de la chance ce Jaston ! Et je vous répondrai oui, certainement. Ce n'est en effet pas donné à n'importe qui d'entrer en apprentissage dans une boutique d'une telle renommée ! Et même si le métier harassant d'apprenti corvéable à merci ne nourrit pas vraiment son monde, il faut bien avouer qu'une partie, infime certes, de l'aura prestigieuse de la maison Pistore Clotaire rejaillit sur Jaston. Mais enfin, si vous connaissez un peu la réputation du sieur Pistore, vous n'aimeriez certainement pas être à la place de ses collaborateurs, encore moins de ses apprentis. Non, ça je peux vous le dire, vous n'aimeriez pas du tout.

Jaston lui-même trouve pourtant du plaisir à être dans sa situation, c'est que lui aussi a la passion du pain. C'est presque de famille, comme son nom l'indique, le talmelier étant une ancienne appellation du boulanger. C'est là, peut-être, que vous me demanderiez des détails sur son enfance, et sur comment il a fini par entrer sous le joug de maître Clotaire. Eh bien, il est né en l'an... il a dix-neuf ans... il est né en l'an soixante. Et ne me faîtes pas croire que la date précise vous intéresse ! Ses parents étaient boulangers, enfin son père Selmar puisque sa mère Fernande ne faisait qu'aider, d'une petite commune proche du comté de Marmane. Ils ne gagnaient pas mieux leur vie et ne travaillaient pas moins dur que les autres, mais tout de même, ils avaient la chance de survivre correctement. De cinq grossesses consécutives naquirent cinq enfants, dont un mort-né et deux autres qui tristement ne survécurent pas bien longtemps. Ne restaient que Jaston, et sa grande sœur Lili. Pour un jeune garçon, avoir une grande sœur, c'est devenir espiègle, mais le fils du boulanger au cœur généreux ne fut jamais du genre à faire de trop mauvaise farce.

Il y avait de l'amour dans la famille, mais l'on travaillait beaucoup, et dès son plus jeune âge, Jaston aida à la tâche qui rarement cependant lui permettait d'approcher du four à pain, jugé trop dangereux. De temps en temps, néanmoins, il pouvait modeler une petite pâte que son père mettrait ensuite à cuire. Au début, ce n'était qu'un petit rien pour amuser le petit, mais progressivement l'enfant développa une certaine virtuosité à donner des jolies formes à sa pâte. Une virtuosité tel qu'on en parla un peu dans le village, mais sans plus, on l'appelait « l'artiste » pour s'amuser. Bien sûr, dans cette boulangerie, on ne faisait que cuire du mauvais pain pour les pauvres, mais en grandissant, le talent de Jaston continua de s'épanouir à force de passion, et on finit par en parler dans les villages voisins. Il avait quinze ans quand sa famille forma le projet naïf de l'envoyer en apprentissage chez Pistore. Ils ne voyaient pas d'autre lieu où la sculpture sur pain aurait une chance d'offrir une meilleur situation à leur fils. Par une chance immense, maître Pistore Clotaire pour qui c'était le goût qui primait avant tout était alors assailli par des demandes esthétiques de plus en plus complexes, ce qui permit au fils Talmelier de réussir à faire partie de la maison bien qu'il n'ait l'expérience que d'un pain de mauvaise qualité. C'est alors seulement qu'il comprit qu'il n'existait pas qu'une seule sorte de pain, et son maître lui transmit cette nouvelle passion pour le développement gastronomique du pain. De toute façon, s'il ne s'était pas amélioré suffisamment vite, il aurait sûrement été renvoyé malgré ses talents esthétiques.

Du pain pour le matin, pour le midi et pour le soir, du pain pour tremper dans la soupe, pour accompagner la viande, du pain de voyage ou du pain pour servir de plat, du pain garni, du pain aux herbes, aux noix, exotique, voilà un aperçu de l'extraordinaire gamme de la boulangerie Clotaire. Et Jaston ne s'occupe avec les autres apprentis que des pains les moins exigeants, ce qui leur nécessite pourtant beaucoup de travail, car le moins exigeant l'est déjà énormément chez un génie du pain comme Pistore qui doit honorer une telle renommée. On ne chôme pas quand on est sous sa direction, et lui-même ne vit assurément que pour son métier. Si j'ose dire, là-bas, tout le monde doit gagner son pain à la sueur de son front.

Mais Jaston garde le sourire, après tout ça ne mange pas de pain, et c'est un bon gaillard, plutôt espiègle, calme mais toujours enthousiaste, et la fougue de la jeunesse lui donne l'énergie nécessaire à ses longues journées de labeur. Un labeur qui trouve jusqu'à un certain point sa récompense en lui-même. De taille moyenne, élancé, pas trop enrobé, pas absolument beau mais disposant d'un joli et joufflu minois aux charmants yeux sombres, il a malheureusement dû abandonné pour des raisons d'hygiène ses longs cheveux châtain clair à la fois denses et souples, assez captivants au toucher.

En tant qu'apprenti il loge chez le maître artisan, n'a que de très maigres économies qu'il se débrouille pour envoyer à sa famille dont il n'a que peu de nouvelles, ne sachant ni lire, ni écrire et le support coûtant cher, mais avec les préparations du mariage d'Ezabel, il s'attend à une petite prime, sans oublier qu'une paix dans le royaume permettra enfin à Ilmengard de prospérer et le commerce de Pistore en bénéficiera assurément.

Début des aventures amidonnées de Jaston Talmelier


Dernière édition par Jaston Talmelier le Ven 8 Avr - 14:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lulyane
Autorité Suprême
avatar


MessageSujet: Re: Jaston Talmelier, boulanger   Dim 31 Oct - 20:06

Fiche validée !

Bienvenue parmi nous. Un très beau texte, croustillant et moelleux...

Ne t'inquiète pas pour ta fréquence de posts, il n'y a pas d'obligation productiviste ici. Very Happy Nous sommes tous là pour le plaisir et tu viens de nous en donner beaucoup. Et merci pour tes compliments.
Revenir en haut Aller en bas
 
Jaston Talmelier, boulanger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Ilmengard :: Les Personnages :: Les Personnages :: Les Personnages Libres-
Sauter vers: